Trump relance les projets d’oléoducs contestés

Trump relance les projets d’oléoducs contestés

 

Trump relance de projet d’oléoducs très contestés Les chantiers des oléoducs Keystone XL et Dakota Access, rejetés par des militants écologistes et des tribus amérindiennes, avaient été bloqués ou freinés par l’administration de l’ex-président démocrate. Dans l’un des projets, Trump avait des intérêts financiers. La conduite Dakota Access, pilotée par la compagnie texane Energy Transfer Partners pour un coût estimé à 3,8 milliards de dollars doit relier les sous-sols riches en hydrocarbures de Bakken, une formation géologique dans le Dakota du Nord proche de la frontière canadienne, aux installations de l’Illinois, passant notamment sous le fleuve Missouri. Son tracé inquiète les Indiens sioux de la tribu de Standing Rock, qui redoutent une contamination de sources d’eau potable et une violation de leurs terres sacrées. Au plus fort de la mobilisation, le campement des contestataires a compté jusqu’à 5.000 occupants cet automne. La tribu a aussitôt dénoncé une décision « irresponsable et prise à la hâte » et ajouté qu’elle allait la contester en justice. A l’inverse, le North Dakota Petroleum Council, regroupement professionnel des producteurs de pétrole de l’Etat, s’est félicité de « ce grand pas en avant pour la sécurité énergétique de l’Amérique », a dit son président, Ron Ness. Pour l’essentiel, la construction du Dakota Access est achevée depuis l’été dernier, mais une dernière section, passant sous le lac Oahe, sur le bassin du Missouri, reste à construire. Le mois dernier, les experts militaires du Corps of Engineers ont rendu un avis défavorable sur le tracé présenté par la compagnie ETP. A ce stade, on ignore si l’ordonnance signée par Trump se substitue à eux. D’après des données financières, Trump a détenu au moins jusqu’à la mi-2016 des actions d’ETP dont le directeur général, Kelcy Warren, a versé 100.000 dollars sur son compte de campagne. Quant à l’ex-gouverneur du Texas Rick Perry, choisi par Trump pour diriger le département de l’Energie, il siégeait récemment encore au conseil d’administration du groupe. La Maison blanche a parallèlement ordonné mardi le gel temporaire de tous les contrats, crédits et accords passés par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) le temps d’un audit sur cet organisme dans le collimateur du 45e président des Etats-Unis et de son équipe.

0 Réponses à “Trump relance les projets d’oléoducs contestés”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol