Une croissance américaine plus forte avec Trump

Une croissance américaine plus forte avec  Trump

 

On ne sait s’il s’agit d’un encouragement à trump ou bien de se mettre à l’abri de ses coups de gueule mais le fonds monétaire international a cru bon de relever les prévisions de croissance des États-Unis de 0,1 %, soit plus de 2,3 %) pour 2017. Au FMI,  on ce félicite des perspectives de relance budgétaire annoncée par Trump notamment dans les infrastructures en même temps qu’on s’interroge quand même sur les incertitudes de son programme par rapport en particulier au risque de protectionnisme. Sans doute pour ne pas être victime des frasques du nouveau président américain, le FMI a cru bon de modifier très à la marge ses prévisions économiques pour les États-Unis. Des prévisions très diplomatiques en quelque sorte car la variation de 0,1 point de croissance est à la fois hypothétique et imprévisible. Le FMI est pour l’instant une des rares institutions qui n’a pas été critiquées par Trump d’où cet encouragement du FMI en direction surtout de l’intéressé pour éviter ses tweets ravageurs. La première économie mondiale voit ainsi ses prévisions de croissance relevées de 0,1 point cette année (+2,3%) et, surtout, de 0,4 point en 2018 (+2,5%) par rapport aux projections publiées il y a trois mois, selon un rapport du Fonds monétaire international sur la conjoncture mondiale.  Ce regain d’optimisme tient principalement à « la relance budgétaire » annoncée par le président élu Donald Trump qui s’est engagé à investir massivement dans les infrastructures, note l’institution, tout en soulignant l’ »incertitude » entourant encore son programme économique.   Le FMI se montre plus mesuré concernant le reste du globe pour lequel il laisse inchangées ses prévisions (+3,4% cette année; +3,6% en 2018) même s’il envisage une accélération encore plus forte si la relance aux Etats-Unis s’avérait plus « large » qu’envisagée.la banque mondiale elle se montre moins optimiste pour la croissance mondiale  même si elle a relevé un peu ses prévisions pour 2017.   La Banque mondiale voit la croissance mondiale s’accélérer légèrement en 2017 avec une remontée des cours du pétrole et des ressources de base favorisant les économies émergentes qui en exportent. Dans ses dernières prévisions publiées récemment , cet organisme multilatéral chargé du financement de projets de développement à travers le monde dit attendre à voir le produit intérieur brut (PIB) mondial progresser de 2,7% cette année contre 2,3% l’an dernier, sa plus faible croissance depuis la crise financière. La croissance des économies développées devrait passer cette année de 1,6% à 1,8% l’an dernier et celle des économies émergentes et en développement de 3,4% à 4,2%. « Après des années de croissance mondiale décevante, nous sommes encouragés par de meilleures perspectives économiques qui se profilent à l’horizon », déclare dans un communiqué le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. La Banque mondiale reconnaît toutefois que des incertitudes pèsent sur des prévisions qui n’intègrent pas les effets des politiques que mettra en œuvre Donald Trump, qui entrera à la Maison blanche le 20 janvier. Pour les Etats-Unis, la Banque mondiale prédit une croissance 2017 à +2,2% après 1,6% cette année.

 

0 Réponses à “Une croissance américaine plus forte avec Trump”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol