Macron : des candidats partout aux législatives

Macron : des candidats partout aux législatives

 

Au-delà des présidentielles pour lesquels Emmanuel Macron possède une chance de se qualifier au second tour, c’est surtout la présence de candidats de son mouvement « en marche » qui risque de perturber les équilibres politiques. Aux présidentielles, Macron fera sans doute un score notoirement supérieur à celui du candidat PS. Selon les hypothèses, Macron pourrait faire d’après les derniers sondages entre 16 et 24 %. Si Benoît Hamon devait être désigné par les socialistes, Macron ferait trois fois plus de voix. Du coup la dynamique serait en faveur de Macron. Nombre de parlementaires socialistes devraient alors choisir entre le parti socialiste ou Macron. Pour une énorme majorité de ceux qui conserveraient l’étiquette socialiste, il faudra le soutien de Macron au second tour des législatives. En clair,  Macron va se situer au centre du jeu politique à gauche et au centre pour les élections des députés. Le véritable enjeu pour le parti socialiste ce n’est pas l’élection présidentielle perdue d’avance mais le maintien d’un groupe parlementaire substantiel. L’existence même du parti socialiste se trouverait menacée si les socialistes ne parvenaient à faire élire que quelques dizaines de députés. En annonçant qu’il présentera des candidats partout aux législatives Emmanuelle Macron fait monter les enchères et va contraindre nombre de députés de gauche actuels à se positionner. Au total, sa liste pourrait comprendre une sorte de mix composé de nombre de candidats de la société civile mais d’anciens députés socialistes mais aussi centristes.  Parmi ces 577 candidats, « vous aurez des femmes et des hommes qui viennent de la société civile et qui seront des primo-accédants à la vie politique, a-t-il détaillé. Vous aurez aussi des uns et des autres qui seront ‘En Marche !’ et socialiste, ‘En Marche !’ et Les Républicains, ‘En Marche !’ et UDI… », a-t-il poursuivi, en se disant attaché à la possibilité de « double appartenance » au sein d’ »En Marche ! ».  « Il faut simplement dans les prochaines semaines élaborer des règles très claires car immanquablement, les investitures aux législatives vont créer des frustrations dans le mouvement, a souligné Emmanuel Macron. Il y a plein de gens qui veulent y aller et je suis très fier de ça, c’est l’un des plus beaux acquis d »En Marche !’. Il faudra donc avoir beaucoup de transparence pour dire comment on va investir nos candidats ».   Selon son entourage, ces candidats seront désignés, et non élus, dans les prochaines semaines, par une décision « centralisée ». Chacun devra signer un « contrat sur les 10 propositions clés » du parti « En Marche ! ». Le candidat à l’élection présidentielle se targue du soutien de plusieurs parlementaires socialistes, dont le secrétaire général d’ »En Marche ! » Richard Ferrand, député du Finistère. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a déploré dans un tweet « la décision unilatérale et personnelle d’Emmanuel Macron de présenter 577 candidats aux législatives » qui « est un geste regrettable, maladroit et divisant les progressistes ».

0 Réponses à “Macron : des candidats partout aux législatives”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol