Croissance USA: ventes au détail en hausse

Croissance USA: ventes au détail en hausse

La  bonne santé de la croissance aux Etats-Unis se confirme avec les ventes au détail. Le département du Commerce a fait état d’une hausse de 0,6% des ventes au détail le mois dernier. Celles de novembre ont été révisées en hausse et s’affichent désormais en progression de 0,2%, contre +0,1% annoncé initialement. Par rapport à décembre 2015, la croissance des ventes au détail atteint 4,1%. Sur l’ensemble de 2016, elles ont augmenté de 3,3%, après +2,3% en 2015. Hors automobiles, essence, matériaux de construction et services alimentaires, les ventes au détail ont progressé de 0,2% en décembre après avoir stagné en novembre. Ce sous-ensemble est celui qui correspond le plus à la composante de la consommation du produit intérieur brut (PIB).Des chiffres qui corroborent ceux de la Réserve fédérale d’Atlanta parus il y a quelques jours.  Une croissance de 2,9% en rythme annualisé au quatrième croissance, montre vendredi le modèle GDP Now de la Réserve fédérale d’Atlanta. Cela en dépit de la légère baisse de la production industrielle en novembre. La baisse de novembre survient après quatre mois consécutifs de hausse et constitue le repli le plus marqué depuis décembre 2015.Du coté de l’emploi, les créations ont nettement ralenti en décembre, mais le marché de l’emploi américain reste toutefois dynamique. La première économie du monde a ainsi créé le mois dernier 156 000 emplois, selon les chiffres publiés, vendredi 6 janvier, par le Département du travail. C’est une déception par rapport aux anticipations des économistes qui s’attendaient à 175 000 créations. Le taux de chômage, lui, est reparti légèrement à la hausse à 4,7 %, soit 0,1 point de plus qu’en novembre. Sur le plan quantitatif, 2016 s’est achevée sur la création de 2,2 millions d’emplois. Il s’agit tout de même de la moins bonne performance depuis 2011. L’économie américaine a ainsi créé en moyenne chaque mois 180 000 emplois, soit un niveau nettement inférieur à celui de 2015 (225 000) et de 2014 (248 000), qui avait constitué le meilleur millésime depuis la fin des années 1990. Aujourd’hui la croissance est là aux États-Unis, Les créations d’emploi ont cependant été plus faibles que prévu en décembre aux Etats-Unis mais le rebond des salaires donne à penser que le marché du travail reste dynamique, ce qui pourrait annoncer une accélération de la croissance économique et favoriser des relèvements de taux de la part de la Réserve fédérale. Le déficit commercial américain s’est creusé en novembre, pour un deuxième mois consécutif, les importations atteignant leur plus haut niveau depuis plus d’un an en raison de la hausse des prix du pétrole. Cette statistique donne à penser que les échanges commerciaux devraient avoir un impact négatif sur la croissance américaine au quatrième trimestre.

La  bonne santé de la croissance aux Etats-Unis se confirme avec les ventes au détail. Le département du Commerce a fait état d’une hausse de 0,6% des ventes au détail le mois dernier. Celles de novembre ont été révisées en hausse et s’affichent désormais en progression de 0,2%, contre +0,1% annoncé initialement. Par rapport à décembre 2015, la croissance des ventes au détail atteint 4,1%. Sur l’ensemble de 2016, elles ont augmenté de 3,3%, après +2,3% en 2015. Hors automobiles, essence, matériaux de construction et services alimentaires, les ventes au détail ont progressé de 0,2% en décembre après avoir stagné en novembre. Ce sous-ensemble est celui qui correspond le plus à la composante de la consommation du produit intérieur brut (PIB).Des chiffres qui corroborent ceux de la Réserve fédérale d’Atlanta parus il y a quelques jours.  Une croissance de 2,9% en rythme annualisé au quatrième croissance, montre vendredi le modèle GDP Now de la Réserve fédérale d’Atlanta. Cela en dépit de la légère baisse de la production industrielle en novembre. La baisse de novembre survient après quatre mois consécutifs de hausse et constitue le repli le plus marqué depuis décembre 2015.Du coté de l’emploi, les créations ont nettement ralenti en décembre, mais le marché de l’emploi américain reste toutefois dynamique. La première économie du monde a ainsi créé le mois dernier 156 000 emplois, selon les chiffres publiés, vendredi 6 janvier, par le Département du travail. C’est une déception par rapport aux anticipations des économistes qui s’attendaient à 175 000 créations. Le taux de chômage, lui, est reparti légèrement à la hausse à 4,7 %, soit 0,1 point de plus qu’en novembre. Sur le plan quantitatif, 2016 s’est achevée sur la création de 2,2 millions d’emplois. Il s’agit tout de même de la moins bonne performance depuis 2011. L’économie américaine a ainsi créé en moyenne chaque mois 180 000 emplois, soit un niveau nettement inférieur à celui de 2015 (225 000) et de 2014 (248 000), qui avait constitué le meilleur millésime depuis la fin des années 1990. Aujourd’hui la croissance est là aux États-Unis, Les créations d’emploi ont cependant été plus faibles que prévu en décembre aux Etats-Unis mais le rebond des salaires donne à penser que le marché du travail reste dynamique, ce qui pourrait annoncer une accélération de la croissance économique et favoriser des relèvements de taux de la part de la Réserve fédérale. Le déficit commercial américain s’est creusé en novembre, pour un deuxième mois consécutif, les importations atteignant leur plus haut niveau depuis plus d’un an en raison de la hausse des prix du pétrole. Cette statistique donne à penser que les échanges commerciaux devraient avoir un impact négatif sur la croissance américaine au quatrième trimestre.

0 Réponses à “Croissance USA: ventes au détail en hausse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol