Le numérique, pour sauver les territoires isolés ?

Le numérique, pour sauver les territoires isolés ?

Le cercle de réflexion de centre gauche Terra Nova publie avec Google France, un rapport qui laisse penser que le numérique pourrait constituer un moyen de revitaliser des zones rurales en voie de désertification économique.  La typologie des 3500 communes choisies de 350 habitants en moyenne, des habitants plutôt âgés, une absence de service y compris de commerce. Des habitants souvent contraints de se rendre dans des villes voisines pour trouver du travail. Il est clair que le numérique peut constituer un outil intéressant sinon indispensable pour redynamiser ces communes. Les auteurs du rapport pensent que la transition numérique est un moyen de les désenclaver notamment grâce au câble. Reste cependant la faisabilité de ce projet et la question de son financement. En effet aujourd’hui certains sont peu ou mal couverts par les liaisons téléphoniques mobiles, n’ont pas accès à la G4 où sont même privés d’Internet. Sur un département moyen on prévoit que le coût d’équipement du câble serait autour de 150 millions mais un coût  nettement sous-estimé car il n’intègre que le raccordement au centre aggloméré des villages. Pour ces communes une très grande partie des habitants se situe hors agglomération. Le coût serait alors du double voir trois fois supérieure. Un cout évidemment insupportable pour les seules finances locales. Dès lors se pose la question de la pertinence d’un équipement concernant uniquement le centre aggloméré de ces petits villages. Une problématique qui ressemble à celle jadis de l’effort qui a dû être entrepris pour l’équipement en eau et en électricité de tous les Français. « La richesse économique est de plus en plus concentrée dans les métropoles ; certaines communes ont un sentiment d’abandon, de décrochage, et leurs habitants adoptent des comportements électoraux de rupture, comme le vote Front national, explique Thierry Pech, son directeur général de Google France. La transition numérique est un moyen de les désenclaver. » Le rapport se conclut sur deux propositions : d’abord, améliorer la formation des particuliers et, surtout, des chefs d’entreprise, souvent un peu perdus dans ce domaine et à la merci de prestataires. « Il faudrait créer, dans chaque région, des centres de ressources et de médiation numérique », souligne M. Bernard. Ensuite, compléter la couverture du téléphone mobile et le raccordement au très haut débit : « Les territoires isolés ne sont raccordés qu’à 22 % et seulement 24 % des habitants ont la 4G sur leur smartphone. Cela suppose de coûteux investissements, qui, dans les zones peu denses, ne peuvent pas être pris en charge par les acteurs privés. » Cependant, les auteurs ne chiffrent pas l’investissement et n’imaginent pas d’autre financeur que l’Etat et les collectivités locales, alors que nombre de grands et riches bénéficiaires d’un Internet performant, à commencer par Google, ne paient pratiquement pas d’impôt en France.

(Avec le Monde)

0 Réponses à “Le numérique, pour sauver les territoires isolés ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol