Croissance Japon et Chine : reprise timide

Croissance Japon et Chine : reprise timide

 

Avec la hausse de la production industrielle au Japon, des perspectives timides de reprise semblent se dessiner comme en Chine. Cette production industrielle  a augmenté de 1,5% en novembre sur un mois, après avoir stagné en octobre à la suite de deux mois de hausse, a annoncé mercredi le ministère de l’Industrie (Meti).  En dépit d’un nouvel excédent commercial en novembre (1,24 md EUR,  troisième mensuel d’affilée), les résultats sont inférieurs aux prévisions témoignant ainsi du tassement des échanges internationaux Le mois dernier les exportations ont diminué en valeur de 0,4% sur un an, tandis que les importations ont reculé de 8,8% notamment du fait de la baisse de la facture d’énergie, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances. On constate cependant une petite amélioration de l’activité manufacturière au Japon mais aussi en Chine.  La croissance de la Chine semble progresser  avec une petite hausse de l’activité manufacturière en novembre. Cette activité a continué d’accélérer en novembre, confortant son net rebond des deux mois précédents et à son rythme de progression le plus rapide depuis plus de deux ans, selon un indicateur officiel confirmant la stabilisation de la deuxième économie mondiale. L’indice des directeurs d’achat (PMI) publié jeudi par le Bureau national des statistiques (BNS) s’est établi à 51,7 le mois dernier, au plus haut depuis juillet 2014, contre 51,2 en octobre et 50,4 en septembre. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l’activité manufacturière du géant asiatique. Au Japon,  l’activité a progressé en décembre dans le secteur manufacturier japonais à un rythme sans précédent depuis près d’un an, à la faveur d’une amélioration des commandes nouvelles qui signale une embellie de la demande intérieure, montre la version « flash » de l’enquête PMI Markit/Nikkei. L’indice phare est ressorti à 51,9 en données corrigées des variations saisonnières, contre 51,3 en novembre. C’est le quatrième mois consécutif qu’il se situe au dessus du seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance et son niveau le plus élevé depuis janvier. La composante des commandes nouvelles, baromètre de la demande intérieure et extérieure, s’est inscrite à 52,8 contre 51,1 le mois dernier, atteignant là encore un niveau inédit depuis onze mois.

 

0 Réponses à “Croissance Japon et Chine : reprise timide”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol