Retour de bâton de la politique commerciale de Trump

 

Retour de bâton de la politique commerciale de Trump

 

 

L’attitude commerciale de Trump beaucoup plus agressive vis-à-vis de la Chine pourrait bien se révéler contre-productive pour la croissance américaine. Les principaux conseillers de Trump proposent en effet de freiner les importations tout en favorisant les exportations. Cette politique protectionniste entraînera nécessairement des représailles de la part de la Chine notamment entraînant un renchérissement de la production, une inflation et une baisse de production dans certains secteurs  Selon les économistes de Deutsche Bank, si cette politique était mise en oeuvre, l’inflation pourrait s’envoler bien au-dessus de l’objectif de 2% de la Réserve fédérale américaine et entraîner une hausse de 15% du dollar. D’après les calculs des analystes, toutes choses égales par ailleurs, une hausse de 5% du dollar se traduit par une révision à la baisse de 3% des bénéfices pour les sociétés du S&P-500 et une réduction d’un demi-point de la croissance du PIB. L’indice du dollar par rapport à un panier de devises a déjà gagné plus de 5% depuis l’élection de Trump. Une politique protectionniste ne provoquerait sans doute pas un ralentissement économique global très significatif mais elle pourrait déboucher sur une récession localisée dans le secteur manufacturier et des gains plus faibles au niveau des emplois dans l’industrie, selon Brian Jacobsen de Wells Fargo Funds Management. Il estime que la « taxe frontalière » pourrait déclencher des représailles et créer un climat d’incertitude sur le marché. « Même si les législateurs ont des intentions nobles, certains pays pourraient utiliser cela comme prétexte pour soutenir ou subventionner leurs propres industries », dit-il.

0 Réponses à “Retour de bâton de la politique commerciale de Trump”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol