Un patrimoine universel pour les jeunes à la place du revenu universel

Un patrimoine universel pour les jeunes à la place du revenu universel

Dans un entretien aux Echos,  Stéphane Le Foll défend le principe d’un patrimoine universel, avec une dotation à tous les jeunes de 25 ans, plutôt que le très en vogue revenu universel. « Dans ce monde qui change, dans cette France qui change, un fait est radicalement nouveau: la question de la constitution d’un patrimoine est devenue une question majeure, déterminante pour garantir une ascension sociale », explique le porte-parole du gouvernement et proche de François Hollande dans un texte intitulé « la nouvelle dynamique patrimoniale » publié par la fondation Jean-Jaurès. « Pourtant se constituer un patrimoine est devenu un objectif inaccessible pour trop de gens », poursuit-il, évoquant une « inégalité (…) structurante et mortelle si on ne la corrige pas ». Dans un entretien aux Échos, il ajoute: « C’est l’expression de ce que je pense dans le cadre du débat de la primaire qui s’ouvre pour la gauche, à un moment où je ne trouve vraiment pas de réponse dans ce que j’entends ». Pour « soutenir chacun dans la constitution d’un patrimoine », il propose de « pérenniser et d’accroître l’impact des mesures prises depuis 2012″, qu’il évalue à 9 milliards d’euros et dans lesquelles il inclut entre autres le dispositif d’investissement locatif Pinel, les économies d’énergie permises par le crédit d’impôt transition énergétique ou la prime d’activité. Il porterait cet investissement de l’État à 22 milliards d’euros par an.   Soucieux d’ »établir le lien nécessaire entre ce que nous avons fait et ce que nous pourrions proposer », Stéphane Le Foll défend « l’instauration d’un patrimoine universel, ou patrimoine de départ, transmis à chaque jeune de 25 ans ». Il évoque une « dotation en capital » qui pourra « être complétée d’un prêt à taux 0 pour soutenir ceux qui souhaitent investir ».  Il ne dit toutefois pas comment le fiancer.       « Ce patrimoine universel viendra s’inscrire dans le panier patrimonial, constitué imperceptiblement tout au long du dernier quinquennat », insiste le ministre de l’Agriculture, en critiquant « les mesures du type du revenu universel, très coûteuses et dont le financement est incertain ». Plus généralement, Stéphane Le Foll souhaite « faire fructifier trois patrimoines »: le patrimoine individuel des travailleurs donc; le « patrimoine naturel » par le biais notamment de l’efficacité énergétique et la « bio-économie »; et le « patrimoine social » dans lequel il comprend l’éducation et la santé. Il estime que cette « dynamique patrimoniale sera une manière de rediffuser dans l’économie de la sécurité et de la confiance », vantant son « efficacité pour soutenir une croissance sûre ». (BFM)

0 Réponses à “Un patrimoine universel pour les jeunes à la place du revenu universel”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol