Suppression des 35 heures : 65 % contre

Suppression des 35 heures : 65 % contre

Une grosse majorité des Français refuse la suppression des 35 heures et  de travailler davantage sans compensation salariale. Pourtant les français sont ceux qui travaillent le moins en Europe si l’on prend en compte le temps annuel. , les salariés à temps complet de l’Hexagone ont travaillé 1646 heures en 2015. Soit 14 heures de moins qu’en 2013 (année des derniers chiffres disponibles jusqu’alors). Et 199 heures de moins qu’en Allemagne, 130 heures de moins qu’en Italie, ou 228 heures de moins qu’au Royaume-Uni. Entre 2013 et 2015, toujours pour les salariés à temps complet, l’écart s’est creusé avec des partenaires européens importants, comme les Pays-Bas, le Danemark, l’Espagne et l’Allemagne. Jusqu’à 2013, les Finlandais étaient ceux qui travaillaient le moins sur le Vieux continent. Depuis 2014, ce sont les Français. En France, c’est le secteur des services non marchands -administration publique, éducation, santé, action sociale etc.- qui affiche la durée effective de travail des salariés à temps complet la plus faible relativement aux autres secteurs. 1569 heures de travail par an, c’est moins que la durée légale de travail, qui est de 1607 heures par an (les 35 heures par semaine).  Lorsqu’ils sont interrogés, les Français estiment qu’ils travaillent effectivement en moyenne 39 heures par semaine. Or, Eurostat a calculé que la Français sont absents 10,6 semaines par an.  Ainsi sur les 52,14 semaines de l’année, le nombre d’heures effectivement travaillées représente l’équivalent de 41,6 semaines de 39 heures (soit 1621 heures, un chiffre proche de celui calculé par Eurostat). Pour les travailleurs non-salariés à temps complet, la durée effective annuelle moyenne de travail était de 2335 heures en France en 2015, soit 42% de plus que celle du salarié moyen à temps complet. L’écart du temps de travail en France avec les autres pays européens explique en grande partie le manque de compétitivité de l’économie française notamment la faiblesse de la croissance et le taux de chômage. Au désastre économique des 35 heures,  il faudrait ajouter un élément négatif encore plus considérable : à savoir la perte de la valeur travail. Évidemment une analyse peu porteuse pour nombre de candidats aux présidentielles qui préfèrent recourir à des arguments démagogiques pour obtenir le soutien des électeurs.

0 Réponses à “Suppression des 35 heures : 65 % contre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol