Revenu universel : irréaliste (OFCE)

Revenu universel : irréaliste (OFCE)

L’OFCE confirme que le revenu universel est à la fois irréaliste,  aussi irresponsable ; Une proposition de la gauche  hors sol mais aussi des ultra libéraux. Les uns pensent qu’ainsi on résoudrait tous les maux sociaux notamment le chômage dû à la robotisation. Les autres ne seraient pas fâchés de supprimer toutes prestations sociales actuelles. L’OFCE ne fait que confirmer que cette utopie est particulièrement dangereuse. Dangereuse surtout pour les bénéficiaires des classes défavorisées qui risquent de consacrer la totalité de ce revenu à la consommation et aux dépenses contraintes. Du coup qui seraient incapables de gérer sur le long terme ce revenu pour couvrir les risques sociaux (chômage, retraite, maladie etc.). À l’inverse des couches sociales plus favorisées seraient en capacité  d’affecter cette somme aux assurances couvrant ses risques. Dangereuse aussi cette utopie car elle coûterait de l’ordre de 300 milliards pour un revenu universel de moins de 800 €.  L’Observatoire français des conjonctures économiques indique donc que, « pour ne pas dégrader la situation des actuels bénéficiaires des minima sociaux, le revenu universel devrait être au minimum de 785 euros par mois et par adulte ». Il serait de 315 euros pour les enfants (jusqu’à 18 ans), et de 1.100 euros pour les plus de 65 ans et les personnes handicapées. Le revenu universel coûterait ainsi 588 milliards d’euros. Mais compte-tenu des économies réalisables (87 milliards de prestations et 22 milliards de suppression du quotient familial et conjugal), le coût serait ramené à 480 milliards d’euros, soit 22 points de PIB, a calculé l’OFCE. Le revenu universel remplacerait en effet les prestations familiales, la prime d’activité et les allocations logement. Retraites, assurance-chômage, assurance-maladie et prestations d’aide à la garde d’enfants seraient en revanche maintenues. Si le montant du revenu universel était de 1.000 euros par adulte (niveau du seuil de pauvreté) et 300 euros par enfant, le coût atteindrait 674 milliards d’euros par an. « Le montant global des sommes ainsi redistribuées serait extrêmement élevé » et « s’ajouterait en grande partie à un taux de prélèvement déjà particulièrement élevé en France », estime l’étude. « Le risque est grand alors que le financement du revenu de base ne s’effectue au détriment d’autres dépenses publiques ou sociales ». Estimant sa mise en oeuvre « irréaliste en pratique », les auteurs estiment préférable, pour lutter contre la pauvreté, « d’une part d’alléger fortement les conditions d’obtention du RSA, d’autre part de mettre en oeuvre concrètement le droit de chacun à avoir un emploi », à court terme par une politique de relance économique.

0 Réponses à “Revenu universel : irréaliste (OFCE)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol