Pétrole : toujours des divisions à l’OPEP

Pétrole : toujours des divisions à  l’OPEP

 

Comme déjà indiqué précédemment un accord de réduction de la production du pétrole paraît assez hypothétique il y a d’abord les oppositions entre l’OPEP et d’autres pays comme la Russie par exemple. La Russie qui verbalement déclare vouloir sa production mais concrètement ne la réduit pas. Il faut aussi compter avec les oppositions internes à l’OPEP notamment entre l’Arabie, l’Iran et l’Irak. Enfin il y a divergence sur l’objectif, certains voulant se limiter au gel de la production actuelle, d’autres la diminuer de près de 5 %. Au final un accord paraît actuellement assez hypothétique et s’il faut prévoir quand même une légère remontée des cours, elle sera cependant limitée du fait du tassement économique mondial en 2017 qui va peser sur la demande. Les experts de l’OPEP réunis à Vienne en vue d’un projet d’accord sur la réduction de la production pétrolière avant la réunion ministérielle de mercredi n’ont pas réussi à aplanir leurs divergences concernant les niveaux de production de l’Iran et de l’Irak, a déclaré lundi une source au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. Les ministres du cartel doivent se réunir mercredi dans la capitale autrichienne pour débattre de l’encadrement de la production afin de soutenir les cours du brut. L’OPEP, qui représente un tiers de la production mondiale, était parvenue en septembre à un accord de principe pour ramener sa production dans une fourchette comprise entre 32,5 et 33 millions de barils par jour (bpj), contre 33,64 millions bpj actuellement. L’annonce de cet accord de principe avait donné un coup de fouet aux cours mais les investisseurs commencent à se demander s’il sera effectivement finalisé. L’Irak et l’Iran, respectivement deuxième et troisième producteurs de l’OPEP, ont exprimé des réserves sur leur contribution à ces baisses et Ryad s’est dit sceptique sur la volonté de Moscou de diminuer sa production. L’Arabie saoudite a contribué à semer le doute en disant dimanche que le marché se rééquilibrerait de lui-même l’an prochain même sans intervention des pays producteurs.

0 Réponses à “Pétrole : toujours des divisions à l’OPEP”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol