Fillon : dénonce le « microcosme » !

Fillon : dénonce le « microcosme » !

 

Le populisme  est une maladie contagieuse, elle touche une grande partie des candidats pour 2017 qui s’efforce de faire croire qu’ils sont antisystème. Même Fillon dénonce le microcosme qui s’opposerait à sa victoire. De quoi faire sourire car la quasi-totalité des candidats font partie du système et de ce microcosme. La plupart sont d’ailleurs des pros de la politique, ils en en vivent depuis 20, 30, ou 40 ans de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par les partis classiques de la droite et de la gauche. Un discours qui ressemble à celui de Trump qui certes n’avait pas trempé dans la politique mais qui comme milliardaire a largement profité du système tant pour obtenir des marchés que pour éviter de payer ses impôts. Certes les propositions des uns et des autres méritent d’être étudiées avec sérieux et dans le respecte démocratique mais on ne saurait tolérer qu’ils revendiquent une virginité et une pureté virtuelle. Ils ne sont pas représentatifs du peuple simplement parce que la démocratie est cadenassée par les partis et les oligarques.  De ce point de vue l’interview de Fillon dans le Figaro laisse perplexe quand i laisse entendre qu’il représente le peuple français alors qu’un sondage vient de démonter que plus de 50% des français rejettent ses orientations (idem pour Juppé mais dans une moindre proportion).

 

 

 INTERVIEW –

.- Avez-vous des doutes sur votre victoire dimanche?

François FILLON.- Il y avait 5000 personnes au meeting de Lyon. Nous en attendons 10.000 à Paris. Je garde mon cap et la tête froide, mais, à l’évidence, une dynamique puissante est enclenchée.

 

Y a-t-il selon vous un «tout sauf Fillon»?

Il y a un «tout sauf Fillon» dans le microcosme. Pour ce microcosme, je n’avais aucune chance il y a un mois. Il n’a pas vu arriver le succès du premier tour de la primaire. Il trouve insupportable d’être démenti et continue à ignorer le peuple français qui s’est librement exprimé.

 

Comment allez-vous faire pour que la mobilisation ne faiblisse pas au second tour?

L’affluence au premier tour a stupéfié tout le monde. À travers la primaire, c’est la présidentielle qui se joue: nous devons donner le signe que nous sommes plus forts et plus entraînants que la gauche. Déterminés à hisser ensemble la France vers le haut. Donc il faut continuer.

 

0 Réponses à “Fillon : dénonce le « microcosme » !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol