• Accueil
  • > politique
  • > « LE PROGRAMME DE FILLON N’EST PAS RÉALISTE » (Juppé)

« LE PROGRAMME DE FILLON N’EST PAS RÉALISTE » (Juppé)

  »LE PROGRAMME DE FILLON N’EST PAS RÉALISTE » (Juppé)

Juppé considère que le programme de François Fillon n’est pas réaliste dans une interview à Europe 1.  Il conteste notamment certaines mesures économiques en particulier celles relatives à la réduction du nombre de fonctionnaires mécaniquement impossible à réaliser. Juppé conteste aussi la hausse de la fiscalité sur les ménages qui financeront la totalité de l’allégement des charges des entreprises.  D’une façon générale Juppé considère que le projet Fillon est brutal, irréaliste et conservateur.

Interview de Juppé

Pensez-vous que vous avez encore une chance de gagner?

« Oui et c’est pour cela que je me bats entre ces deux tours. Il y a eu une grosse surprise dimanche dernier ».

« Je vais essayer d’expliquer cette semaine ce que sera mon projet »

« J’ai pour François Fillon de l’amitié et du respect même si nous avons des différences ».

 

Dimanche dernier, c’est Fillon qui a été très bon ou Juppé qui a été mauvais?

« Sans doute les deux, je n’en sais rien ».  

« Sans doute François Fillon a-t-il fait une bonne campagne à la fin du parcours ».

 

Le soutien de Nicolas Sarkozy à François Fillon

« Ça clarifie la situation. Ce tandem qui se reconstitue rétablit bien le programme droite-droite de François Fillon ».

« Je veux m’en tenir au projet. Fillon a dit que mon projet était mou. Je dis aujourd’hui que son projet est trop dur. On ne supprimera pas 500.000 postes de fonctionnaires en cinq ans (…). Passer aux 39 heures du jour au lendemain, c’est impossible sur le plan financier ». 

« Ce programme est trop dur, il n’est pas réaliste, il provoquera des blocages dans la société française ».

« J’appelle comme toujours au rassemblement, c’est ma ligne depuis toujours ».

« Je pense être plus ouvert que Fillon sur toute une série de sujets ».

 

Est-ce que vous n’êtes pas le candidat des demi-mesures?

« On peut dire qu’en faire trop, c’est aller dans le mur ».

« La durée du travail, moi je propose de la négocier dans l’entreprise et si au bout de deux ans, il ne s’est rien passé, on passe à 39 heures ».

« De 2007 à 2012, nous avons supprimé 150.000 postes de fonctionnaires, on ne fera pas le double lors du prochain quinquennat ».

« Le passage aux 39 heures, se fera progressivement et pas en une seule année. Il faudra une négociation dans l’entreprise privée et dans la fonction publique ».

 

Pourquoi est-il impossible de supprimer l’aide médicale d’Etat?

« Cela fait deux ans que j’ai dit qu’il fallait supprimer ce système (…). Quant au compte pénibilité c’est une absurdité socialiste ».

« Le programme de François Fillon va trop loin sur un certain nombre de points. Sur la TVA, 16 milliards de son côté. Moi je suis plus équilibré. Car, 16 milliards, cela veut dire qu’il n’y aura aucun allégement de la charge fiscale des ménages ».

 

Sur les questions de société, vous dites qu’il est conservateur. Qu’est-ce qui vous choque?

« François Fillon a le soutien de Sens Commun (…). C’est un mouvement politique qui a des positions extrêmement conservatrices et traditionnalistes ».

« J’aimerais qu’il se positionne plus clairement sur l’IVG (…). Il y a souvent du flou artistique. Moi je considère que c’est un droit fondamental, il l’a écrit et ensuite est revenu sur sa position ».

« Moi je suis plus engagé sur la question de l’égalité homme-femme. Je veux lutter avec beaucoup de fermeté contre la violence faite aux femmes et lutter contre la précarité dont les femmes sont plus souvent victimes ».

 

La loi Taubira

« Je suis pour le maintien de l’union des couples de même sexe mais je suis contre la GPA (…), une marchandisation du corps d’autrui ».

 

Etes-vous pour le prolongement de l’état d’urgence?

« Tant qu’il y a urgence, l’état d’urgence mérite d’être maintenu ». 

« Il faut prendre toutes les mesures pour s’opposer à la menace terroriste ». 

« Il faut renforcer le renseignement, mieux coordonner nos services entre eux ».

« Pour lutter contre le terrorisme et effacer des zones de non-droit, nous avons besoin de renforcer les effectifs de la police et de la gendarmerie. C’est absolument indispensable. Dans les quartiers sensibles, on entend: +nous avons besoin de voir des policiers sur le terrain+. Je veux 5.000 policiers par redéploiement et 5.000 nouveaux employés ».

 

Armer les policiers municipaux

« C’est à la décision des maires, je crois qu’il faut l’autoriser. Ils sont souvent agressés dans l’exercice de leur fonction, il faut leur permettre de se défendre. Il faut clarifier les règles de légitime défense (…).  Aujourd’hui la situation n’est pas tenable et tous les policiers vont diront qu’ils sont dans une situation impossible ».

 

La politique étrangère

« La Russie est un partenaire évident, il faut dialoguer avec la Russie, la rassurer, il faut faire baisser la pression ».

« Mais il y a des points où je suis en désaccord avec la Russie et je le dirai: l’annexion de la Crimée au mépris de toutes les règles internationales, par exemple ».

« Sur l’Ukraine, il faut respecter l’accord de Minsk (…), la Russie joue un rôle ambigu vis à vis des séparatistes ».

« Au Proche Orient, le combat contre l’Etat islamique ne doit pas signifier le rétablissement de Bachar al-Assad qui ne règlera jamais la situation et ne rétablira jamais la paix ».

 

La Syrie

« La situation actuelle est une impasse totale. A Alep, le massacre est absolument scandaleux, la population est écrasée par Bachar al-Assad avec le soutien de la Russie et de l’Iran ».  

« Il faut une priorité au combat contre l’EI mais pas de rétablissement en l’état de Bachar al-Assad (…). Il faut faire évoluer le régime ».  

« On n’a pas tout essayé, le jour où les Etats-Unis ont dit : +en cas d’utilisation des armes chimiques nous ne laisserons pas faire, nous avons laissé faire+« .

« Le problème c’est que la France est complètement inaudible dans cette partie du monde ».

 

Si vous êtes élus président, quel sera votre premier déplacement international?

« Naturellement à Berlin. Il faut absolument sortir l’Europe du danger mortel dans lequel elle se trouve aujourd’hui ».

« On ne changera l’Europe que si la France retrouve sa crédibilité ».

 

Qui est le mieux placé pour stopper Marine Le Pen?

« Je pense que c’est moi, parce que je rassemble à la droite et au centre ».

 

François Bayrou vous a apporté son soutien

« Je ne vais refuser le soutien de quelqu’un qui me l’apporte. Surtout de quelqu’un qui a déjà appartenu à notre famille politique ».  

« Je ne change pas de points de vue, je veux rassembler la droite et le centre parce que c’est le bon sens et cela qui nous permettra de gagner contre le FN ».  

 

On vous accuse d’être mou

« En matière de sécurité, je me sens plus clair que les autres ».

« Il faut arrêter de simplifier les choses, je ne vais pas faire des choses molles mais des choses crédibles et efficaces, cela ne sert à rien de jouer des mécaniques ».

 

Soutiendrez-vous François Fillon s’il gagne la primaire?

« S’il gagne la primaire je le soutiendrai. Si je gagne, j’espère qu’il me soutiendra ».  

 

Qu’est ce qui vous permet d’y croire encore?

« Les choses ont bougé ces derniers jours et elles peuvent encore bouger (…). Le deuxième tour est fait pour mettre les projets sur la table ».  

« J’ai été la cible d’attaques particulièrement dégueulasse sur les réseaux sociaux ».

« On a dit que j’étais un ami du salafisme (…). Il y a eu la campagne qui a consisté à m’appeler +Ali Juppé+« « Il ne faut pas en rigoler parce que c’est grave et je n’ai entendu aucun de mes concurrents la condamner ».

 

Si François Fillon remportait la présidentielle, lui proposerez-vous vos services?

« Comme je vais gagner dimanche, je n’aurai pas à répondre à cette question ».  

 

0 Réponses à “« LE PROGRAMME DE FILLON N’EST PAS RÉALISTE » (Juppé)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol