Macron : la gauche est déjà battue

Macron : la gauche est déjà battue

 

 

Accusé d’être le diviseur de la gauche, Macron répond que cette gauche est déjà battue et dans l’incapacité d’accéder au second tour de 2017.  « Aucun candidat de la gauche, de gouvernement ou qu’elle ne soit pas de gouvernement, n’est en situation d’accéder au second tour, qu’on ne vienne pas nous raconter d’histoires », a déclaré Emmanuel Macron sur France 2.Effectivement Mélenchon, Valls (ou Hollande) peuvent espérer au mieux  10 à 15%.sans parler des scores insignifiants des écolos, des communistes ou des trotskistes. Au mieux toute cette gauche par ailleurs irréconciliable représente aujourd’hui 35 à 40 %  du corps électoral. Du coup on voit mal pourquoi Macron aurait accepté de s’engluer dans une candidature socialiste battue par avance ; Pire,  susceptible d’exploser, voire de disparaître totalement surtout après les législatives.  « La candidature qui est la mienne n’est pas une candidature socialiste, ça n’est pas une candidature qui a vocation à rentrer dans la primaire », a-t-il ajouté, rappelant qu’il n’était pas lui-même membre du PS. Le fondateur du mouvement « En marche! » a par ailleurs marqué sa distance par rapport au bilan du président. « J’ai conseillé François Hollande pendant deux ans, j’en suis fier, j’ai servi mon pays », a-t-il dit. « Lorsqu’on est conseiller, on produit des bons conseils, sans doute parfois des mauvais, on est parfois suivi, d’autres fois non. Il y a une chose, c’est qu’on n’a pas la responsabilité politique des décisions qui sont prises », a-t-il toutefois souligné. Macron aurait pu ajouter que Valls n’a cessé de lui mettre des bâtons dans les roues au seul motif qu’il craignait d’être dépossédé du titre héritier de Hollande. Notamment à propos de la loi travail dont Macron a été dépossédé.  Et d’ajouter qu’en tant que ministre de l’Economie sous la présidence de François Hollande, il avait exprimé ses « différences ». « Je suis resté cohérent et libre », a assuré Emmanuel Macron. Il a par ailleurs confirmé que sa candidature était « irrévocable », et que son maintien en cas de candidature du président de la République était une « évidence. »

0 Réponses à “Macron : la gauche est déjà battue”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol