• Accueil
  • > politique
  • > Les candidats antisystème et contre les élites : une escroquerie

Les candidats antisystème et contre les élites : une escroquerie

Les candidats antisystème et contre les élites : une escroquerie

 

Trump, Sarkozy, Le Pen, d autres encore, représentants autoproclamés du peuple, anti-élite, antisystème. Une supercherie évidemment. Trump d’abord, un héritier, milliardaire qui a utilisé toutes les failles du système pour obtenir des marchés, employer des travailleurs clandestins mexicains notamment et qui a oublié de payer ses impôts pendant une vingtaine d’années. Résultat une fortune  de plusieurs milliards ; pas vraiment le représentatif  de la sociologie des électeurs de la classe moyenne qu’il prétend défendre en utilisant les pires arguments populistes. Marine le Pen, héritière elle aussi, d’abord du Front national où son père l’a imposée à la tête du mouvement, héritière aussi de la fortune de le Pen obtenue de manière sulfureuse d’un industriel. Le Pen tient   une partie de son patrimoine du testament d’Hubert Lambert, dit Saint-Julien, auteur de nombreux articles dans des revues nationalistes et héritier de la dynastie des ciments Lambert, mort le 25 septembre 1976, à 42 ans, sans enfant. Cette succession, et notamment l’hôtel particulier au parc de Montretout à Saint-Cloud, donne lieu à un début de procès, abandonné après négociation avec le « cousin [Philippe] Lambert ». Jean-Marie Le Pen est assujetti à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis sa création, en 1982  Pour l’historienne Valérie Igounet, « l’héritage Lambert change considérablement la vie de Jean-Marie Le Pen sur les plans politique et personnel. Il lui permet de faire — comme il l’entend — de la politique » (Source WIKIPEDIA). Des enquêtes sont aujourd’hui en cours pour dissimulation de patrimoine et de comptes à l’étranger autant vis-à-vis de Jean Marie Le Pen que de sa fille. Bref des multimillionnaires bien peu représentatifs de ce petit peuple de France dont ils revendiquent la représentation ; pas vraiment non des politiques nouveaux. Jean marie le Pen est présent sur la scène politique depuis plus de 50 ans et Marine depuis plus de 15 ans. Même chose pour Sarkozy,  politicien depuis plus de trente ans, et dont la situation financière personnelle n’a guère à voir avec  celle de la France d’en bas. On pourrait en citer d’autres qui ont en commun d’utiliser la rhétorique populiste bien à labri derrière leur fortune personnelle et qui vivent et reproduisent le système qu’ils prétendent dénoncer.

0 Réponses à “Les candidats antisystème et contre les élites : une escroquerie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol