Bayrou : la phobie de Sarkozy pour attaquer Juppé

Bayrou : la phobie de Sarkozy pour attaquer Juppé

 

Sarkozy n’a tiré aucune leçon du second débat des primaires où il s’est englué sur le cas Bayrou. Un prétexte évidemment pour attaquer Juppé mais de manière biaisée pour ne pas apparaitre comme le diviseur des Républicains. Pourtant il s’agit des «  primaires de la droite et du centre » !  » Voilà un homme qui s’est présenté trois fois (à l’élection présidentielle, NDLR) et qui n’a jamais été qualifié pour le deuxième tour », a-t-il ironisé. « Qu’avons-nous de commun avec lui ? Rien », a insisté l’ancien maire de Neuilly-sur-Seine, donné perdant au second tour, le 27 novembre, par tous les instituts de sondage, parfois avec plus de vingt points d’écart au second tour. L’ancien chef de l’Etat a plus directement attaqué le favori des sondages en raillant à nouveau le concept d’ »identité heureuse » élaboré par le maire de Bordeaux, ou sur le mode de l’allusion en affirmant « moi, j’aime les policiers». Visiblement Sarkozy tire ses dernières cartouches.  Devant plusieurs élus des Hauts-de-Seine, dont le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, (une référence !) Nicolas Sarkozy a conclu son discours, long d’une cinquantaine de minutes, par un « j’ai besoin de vous ». Pas forcément réciproque !

0 Réponses à “Bayrou : la phobie de Sarkozy pour attaquer Juppé”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




bessay |
Perspectives et Alternatives |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol