Primaire de la droite : Sarkozy bouge encore

Primaire de la droite : Sarkozy bouge encore

 

Fortement attaqué par les petits candidats lors du deuxième débat des primaires de la droite Sarkozy a dû adopter une position défensive  mais avec une posture vindicative  qui lui a quand permis de sen tirer au mieux. Certes Juppé sort encore vainqueur de ce débat mais Sarkozy n’est pas encore enterré pour autant. Ceci étant les attaques qu’il a subies préfigurent les désistements de nombre de candidats en faveur de Juppé pour le second tour des primaires. Au premier tour Sarkozy devrait faire encore bonne figure avec un écart d’environ 10 points derrière Juppé mais au second tour la différence va s’accentuer. Et la différence sera d’environ 20 points. En cause évidemment le bilan de Sarkozy quand il était président et dont il ne parvient pas à se dépêtrer. Le « droit d’inventaire » tant décrié par Nicolas Sarkozy s’est imposé avec violence jeudi soir lors d’un débat encore très regardé (2,9 millions de téléspectateurs sur iTELE et BFM TV après 5,6 millions lors du premier débat le 13 octobre) où ses anciens alliés ont mis en cause des décisions de son quinquennat et sa pratique de la fonction présidentielle. Le prédécesseur de François Hollande a su repousser les assauts de Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire et Jean-François Copé mais cette posture presque exclusivement défensive a favorisé en retour son rival Alain Juppé. D’une certaine manière Sarkozy s’est enfoncé lui-même avec sa phobie concernant le centre et notamment Bayrou. . Cette fixation sur Bayrou a été considéré par les téléspectateurs comme démesurée par les téléspectateurs et largement hors sujet par rapport aux enjeux de société en discussion.  Il est trop tôt pour mesurer l’incidence du débat du 3 novembre sur les intentions de vote pour le premier tour, mais les sondeurs estiment que l’offensive contre François Bayrou, accusé d’entraîner Alain Juppé dans une « alternance de compromis » et de « petits arrangements derrière le rideau » peut porter chez les sympathisants de droite où seuls 25% d’entre eux disent faire confiance au président du Modem. À l’inverse Sarkozy va laisser des plumes chez les autres sympathisants favorables à l’alliance avec le centre.  Selon un sondage Elabe réalisé jeudi soir à l’issue du débat, Alain Juppé reste le plus convaincant aux yeux des téléspectateurs devant Nicolas Sarkozy, mais ce dernier le devance chez les sympathisants de droite et du centre, ce qui n’était pas le cas le 13 octobre.

(Avec Reuters)

0 Réponses à “Primaire de la droite : Sarkozy bouge encore”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol