États-Unis : forte hausse du déficit budgétaire

États-Unis : forte hausse du déficit budgétaire

Pour soutenir une croissance un peu défaillante,  les États-Unis n’ont pas hésité à renouer avec une forte augmentation du déficit budgétaire qui devrait passer de 2,5 % en 2015 à 3,2 % du PIB en 2016. Sans doute faut-il voir là la meilleure résistance des les États-Unis au tassement de la croissance au plan international même si cela de poser une lourde hypothèque sur la dette mondiale. Le déficit budgétaire des Etats-Unis pour l’exercice 2016 est reparti à la hausse pour la première fois depuis 2011, alourdi par la progression des dépenses d’assurance santé et de retraite, selon les chiffres du Trésor américain publiés vendredi. Le déficit des finances de l’Etat fédéral s’est établi à 587 milliards de dollars sur la totalité de l’exercice clos fin septembre contre 439 milliards en 2015.  La croissance mondiale même si continueCela représente une progression de 34% en données brutes et de 25% en données ajustées des variations calendaires. Le déficit est ainsi repassé au-dessus de la barre des 3% du Produit intérieur brut à 3,2% du PIB contre 2,5% en 2015 ce qui était son niveau le plus bas en huit ans. Il reste néanmoins « égal à la moyenne des quarante dernières années », a souligné l’administration. « Le déficit demeure de deux tiers sous le niveau de celui de 2009″ en proportion de la production nationale alors que l’économie avait plongé dans la récession, a affirmé dans un communiqué le directeur du Bureau du Budget de la Maison Blanche, (OMB) Shaun Donovan.  Il a souligné que ce déficit aurait été « significativement plus bas si le Congrès n’avait pas adopté des crédits d’impôts sur les sociétés fin 2015 sans qu’elles soient financées ». Mais malgré la bonne tenue de l’économie et la croissance modérée de l’activité et donc des recettes, ce creusement du déficit était aussi prévisible du fait du vieillissement de la population et de l’augmentation des dépenses de santé. Les dépenses de l’Etat en matière d’assurance santé pour les plus âgés (Medicare) et les plus démunis (Medicaid) ont grimpé de 7%, soit de 76 milliards de dollars.
A cela s’ajoute une hausse des dépenses liées aux retraites (+3%, soit 33 milliards de dollars). Les intérêts de la dette fédérale se sont aussi alourdis de 7%, soit 28 milliards de dollars, alors que la dette a gonflé de 1.052 milliards de dollars à 14.168 milliards.
Cela n’a pas été compensé par l’apport, pourtant plus important en 2016, des versements de dividendes de la Banque centrale (Fed) au Trésor, qui sont toujours exceptionnels depuis quelques années en raison des profits que la Fed a fait sur ses achats d’actifs pour soutenir l’économie. Ces apports ont augmenté de 20%, soit 19 milliards, pour totaliser 116 milliards de dollars.

(Avec AFP)

 

0 Réponses à “États-Unis : forte hausse du déficit budgétaire”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol