Béziers: Ménard veut encore montrer son cul

Béziers: Ménard veut encore montrer son cul

Tout est bon pour l’exhibitionniste Robert Ménard pour se manifester dans le champ médiatique. Après avoir voulu imposer une carte d’identité au chien avec l’ADN, il prend cette fois  le thème raciste pour se faire entendre.  à cette fin il a engagé une campagne d’affichage provocatrice sur le thème : « ils arrivent ». En outre il veut lui aussi son petit référendum sur l’accueil des réfugiés. Un référendum qui juridiquement sera illégal mais peu importe on aura satisfait l’go de Robert Ménard qui se veut sans doute le petit Trump par la taille politique mais tout aussi grand sur le plan du ridicule, de la haine et du racisme. La consultation aurait lieu le 8 janvier 2017 et serait votée en conseil municipal le 18 octobre, après l’annonce de l’agrandissement du centre d’accueil des demandeurs d’asile dans la commune. « La préfecture de l’Hérault n’a pas jugé utile d’informer le maire de cette augmentation », déplore Robert Ménard. Deux centres pour les réfugiés sont actuellement présents à Béziers, d’une capacité de 80 et 50 places. Géré par la Cimade, le second doit être agrandi. La question du référendum serait :  »Approuvez-vous l’installation de nouveaux migrants, imposée par l’Etat, sans consultation du conseil municipal ? », selon nos confrères. En parallèle, des affiches représentant des hommes barbus présentés comme des migrants qui « arrivent » dans le « centre-ville » de Béziers ont été placardées par la mairie. Ces affiches ont aussitôt été signalées à la justice par le gouvernement et SOS Racisme. Sur les affiches, on peut lire: « Ça y est ils arrivent… Les migrants dans notre centre-ville. » La photo, représentant des hommes de dos devant la cathédrale Saint-Nazaire de la ville, est surmontée de la phrase: « L’État nous les impose ».  La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra) a saisi le procureur de la République de Béziers devant « ce qui constitue de manière flagrante une provocation à la haine », a-t-elle annoncé ce soir dans un communiqué.  »Dans la période que nous connaissons, les ciblages répétés de personnes ou de groupes à raison de leur origine ou de leur croyance, ne saurait être acceptée. Elle est d’autant plus grave lorsqu’elle est le fait d’un élu de la République », souligne la Dilcra.

(Avec Agences)

0 Réponses à “Béziers: Ménard veut encore montrer son cul”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol