Grande-Bretagne : les patrons pour un Brexit soft

Grande-Bretagne : les patrons pour un Brexit  soft

Comme Merkel,  les patrons britanniques militent pour un brexit soft. L’Allemagne -comme la Grande-Bretagne craint en effet les effets néfastes d’une plus forte taxation des exportations. On sait qu’à l’inverse le gouvernement français milite pour un brexit  rapide et plus hard. Sans doute précisément pour casser cette solidarité de fait entre l’Allemagne et la Grande-Bretagne et renforcer l’axe du sud de l’Europe. . Pas sûr cependant que la voix de la France soit forcément entendue. D’autant que d’ici la fin des négociations c’est-à-dire vers 2020 de l’eau aura passé sous les ponts. Il se pourrait alors, surtout si la croissance n’a pas redémarré de manière significative en Europe, qu’on n’aboutisse à un compromis mou ; un accord qui s’en remettre en cause le vote des britanniques pourrait déboucher sur un compromis qui ferait de la Grande-Bretagne un partenaire privilégié et avantagé de l’union européenne. Le scénario d’un brexit  dur inquiète donc particulièrement les patrons britanniques.   »Ce que nous voulons c’est que les options vraiment les pires soient exclues. Se retrouver à fonctionner selon les règles de l’OMC dans seulement 29 mois, ce qui est le calendrier prévu, signifierait que jusqu’à 90% des biens pourraient être sous le coup de taxes. Il n’y aurait pas de passeports pour notre industrie de services », a déclaré samedi sur BBC Radio la directrice générale de l’organisation patronale CBI, Carolyn Fairbairn. « L’urgence concerne l’investissement. Ce sont les décisions d’investissement qui sont prises actuellement qui créent cette urgence », a-t-elle ajouté. Carolyn Fairbairn a développé ces inquiétudes dans une lettre ouverte signée par les dirigeants de plusieurs autres organisations patronales dont l’organisation des constructeurs britanniques (EEF), la Chambre internationale de commerce (ICC) et TechUK qui rassemble nombre d’entreprises du secteur des hautes technologies.

(Avec agences)

0 Réponses à “Grande-Bretagne : les patrons pour un Brexit soft”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol