Pessimisme : les Français champions du monde, pourquoi?

Pessimisme : les Français champions du monde, pourquoi?

 

Dans le palmarès mondial qui évalue les situations dans différents domaines socio économiques la France figure souvent en bas de tableau. Mais pour le pessimisme, la France est champion du monde. Pas étonnant si la France est l’un des plus gros consommateurs d’anti dépresseurs. En cause évidemment un climat particulièrement délétère tant sur le plan social, économique, sociétal. Ne parlons pas de l’environnement politique proche du degré zéro dans tous les domaines.  Les incertitudes sont plus fortes en France qu’ailleurs ; une des raisons fondamentales tient au fait que les évolutions structurelles sont effectuées avec 25 ou 30 ans de retard. Nous sommes en 2016 et nous allons peut-être faire des réformes qu’il était nécessaire d’engager en 1980. Exemple le poids de l’administration, la formation des élites, plus généralement le système éducatif, la fiscalité, la décentralisation, la démocratie, les politiques industrielles, la régulation. Conséquence : une croissance trop faible et un chômage de masse. La faute sans doute aux élites notamment politiques mais tout autant aux Français eux-mêmes un peu schizophrènes qui souhaitent  tout et le contraire. Exemple davantage de liberté socioéconomique avec la conservation d’un système étatique ou encore moins de chômage mais en travaillant moins. . D’après une étude menée par la banque ING, les Français sont donc toujours aussi pessimistes sur leur avenir. Au contraire des Allemands, des Polonais et des Espagnols. Aux deux questions « pensez-vous que votre niveau de vie s’est amélioré sur les cinq dernières années » et « pensez-vous que votre niveau de vie s’améliorera sur les cinq prochaines années », ils ont majoritairement répondu par la négative avec une différence de plus de 20 points par rapport à ceux qui ont répondu positivement, soit le plus gros écart des 13 pays étudiés. Une situation qui tranche avec le reste de l’Europe. D’après l’étude menée par ING auprès de 13.000 personnes, plus d’un tiers (37%) des Européens sont optimistes quant à leur niveau de vie futur, alors que « seulement » 23% se montrent pessimistes, soit un solde positif de 14%. Pour Mark Cliffe, économiste en chef chez ING, « les gens qui ont connu des difficultés au cours des cinq dernières années s’attendent à ce que cela continue à l’avenir ». Selon l’étude, les attentes futures des gens reflètent fortement leurs sentiments passés. Ainsi, 60% de ceux qui ont senti une amélioration de leur niveau de vie durant les cinq dernières années sont optimistes quant à leur avenir. À l’inverse, plus de la moitié (53%) des personnes interrogées, qui ont eu le sentiment de voir leurs conditions de vie se détériorer, estiment que leurs perspectives risquent de s’assombrir. Les résultats de cette étude sont en revanche très contrastés dans le reste des pays étudiés. Les Italiens et les Belges, en proie à des difficultés économiques, sont alarmistes quant à l’évolution de leur niveau de vie. Tout le contraire des Allemands et des Américains, dont les perspectives de croissance sont au beau fixe.  Seule exception de cette étude: les Espagnols. Durement touchés par la crise en zone euro et par le chômage de masse, ils sont désormais très optimistes sur leur avenir avec un solde positif de plus de 50 points, équivalent à celui des Chinois et des Turcs (48%).

0 Réponses à “Pessimisme : les Français champions du monde, pourquoi?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol