Impôt à la source : la réforme à l’ envers

Impôt à la source : la reforme à l’ envers

 

 

 

Globalement les Français sont favorables à cette réforme qui présente un avantage majeur à savoir rendre la perception de l’impôt sur le revenu plus indolore ; il n’y aura plus de décalage temporel entre les revenus et l’impôt perçu. En outre et surtout l’impôt sera perçu immédiatement chaque mois. Ceci étend il s’agit d’une réforme à l’envers dans la mesure où il aurait été préférable de procéder d’abord à une vaste réforme du système fiscal avant de se concentrer sur son mode de prélèvement. Cela supposait de procéder au préalable à une reforme fiscale  notamment  de réfléchir à la fusion entre l’impôt sur le revenu et la CSG dont  les produits sont à peu près équivalent. Le danger évidemment c’est que l’élargissement de l’assiette de l’impôt risque de favoriser une augmentation supplémentaire de la fiscalité française alors que déjà les prélèvements obligatoires détiennent le record du monde et tuent  en même temps la compétitivité, le pouvoir d’achat, la croissance et l’emploi. En Europe et aux États-Unis notamment il y a bien longtemps que le prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu est opérationnel. Avec une différence, la pression fiscale globale est moins forte.

0 Réponses à “Impôt à la source : la réforme à l’ envers”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol