EDF : après Hinkley Point, la faillite ?

EDF : après Hinkley Point, la faillite ?

 

Après le vote favorable du conseil d’administration en faveur du projet Hinkley Point,  la question se pose de savoir si EDF ne s’engage pas dans la voie de la faillite. La situation financière est déjà catastrophique et ce projet d’une vingtaine de milliards risque de plonger l’entreprise dans une crise financière ingérable. Une crise qui d’ailleurs avait provoqué la démission de son directeur financier. « Ce choix mène l’entreprise tout droit vers la faillite et conduira à un sous-investissement dans la sûreté nucléaire pour le parc français », a estimé Greenpeace France dans un communiqué. La recapitalisation de l’ordre de 4 milliards et la vente de 50 % de RTE (qui pourrait rapporter autan)  ne suffiront pas à faire face aux besoins de financement de l’entreprise. La décision de prolonger la durée de vie des centrales jusqu’à 40 ou 50 ans va nécessiter un grand carénage coûteux. Cette opération devrait représenter un coût de 50 milliards d’euros sur dix ans selon EDF. La Cour des Comptes tablerait plutôt sur un coût de 100 milliards d’euros sur 15 ans. Il faut aussi apurer une énorme dette de 40 milliards, et financer aussi au moins en partie les 25 à 50 milliards du site d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure en Moselle ; un site d’enfouissement qui va permettre de participer au démantèlement du parc nucléaire actuel. Un démantèlement dont le coût est fixé autour de 15 milliards et qui pourrait être plus proche de 100 milliards. On objectera que la question du démantèlement permettra à EDF (et a à Areva) d’acquérir un savoir-faire pour intervenir sur l’énorme marché du démantèlement des centrales le monde. Enfin il faudra faire face à un besoin de financement de 200 milliards à terme pour le renouvellement du parc nucléaire. En clair EDF ne pourra  affronter  seule  ces défis même avec une augmentation régulière du prix de l’électricité  (il est prévu une augmentation moyenne de 2,5 % par an  pendant plusieurs années) ou par des seules suppressions d’effectifs.

0 Réponses à “EDF : après Hinkley Point, la faillite ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol