Nouvelle affaire chez Balkany

 

Le directeur général des services techniques à Levallois ! Thierry Bandrac a été mis en examen pour atteinte à la liberté d’accès aux marchés publics, trafic d’influence passif, corruption passive et recel. Une information du Parisien Hauts-de-Seine confirmée ce mardi après-midi par le parquet de Nanterre. Un juge d’instruction avait été nommé au terme de l’enquête préliminaire. La mise en examen daterait du 30 juin dernier. Thierry Bandrac n’a pas été placé en détention provisoire. Le parquet refuse pour l’instant de confirmer un éventuel placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de présence à Levallois-Perret. « Toujours est-il que l’on ne voit plus ce monsieur dans les couloirs de la mairie depuis un mois, glisse-t-on sous couvert d’anonymat à l’hôtel de ville de Levallois. Officiellement, il est dit qu’il est en congé maladie mais il aurait déménagé de son appartement de fonction, rue Raspail. ». La première adjointe au maire (LR) de Levallois, Isabelle Balkany, préfère couper court. « Je ne suis pas du tout au courant. Si c’est vrai, et si c’est tout ce que vous avez comme actu, je vous félicite… » S’agace l’épouse de Patrick Balkany, avant de raccrocher aussi sec. A la direction générale des services, dont dépend hiérarchiquement Thierry Bandrac, la réponse s’avère plutôt embarrassée. « C’est vous qui me l’apprenez. Vous parlez d’un agent de la fonction publique, je n’ai pas à vous répondre… » élude la directrice adjointe, de permanence en cette période estivale. Thierry Bandrac fait-il toujours partie des effectifs de la mairie de Levallois ? A-t-il été suspendu de ses fonctions ou est-il malade ? Dernière réponse laconique : « Je ne sais pas de quoi vous parlez.  Difficile à croire. En mai 2015, le Canard Enchaîné révélait que la brigade financière avait perquisitionné les bureaux de Thierry Bandrac, soupçonnant la mairie « d’avoir truandé des appels d’offres portant sur des commandes de petit matériel et les entreprises concernées d’avoir versé des commissions occultes ». Un proche de l’affaire croit savoir, sans plus de détails, qu’« il s’agit en fait de commandes passées au profit du directeur mais réglées par la ville… »  « Il s’agit encore une fois de pratiques scandaleuses, s’insurge l’opposant municipal et conseiller départemental (DVD) Arnaud de Courson. J’espère que ces pratiques sont celles d’un seul individu et qu’il n’agissait pas sur ordres… Malheureusement, les accusations de corruptions ne sont pas seulement à la tête mais maintenant aussi au sein des services de la mairie. » L’association des contribuables de Levallois-Perret (ACLP) monte elle aussi au créneau. « Des élus, des fonctionnaires mis en examen pour corruption, c’est bien d’un système généralisé dont il s’agit, dénonce Sébastien Blanc, le secrétaire général de l’association. L’ACLP interpelle solennellement l’ensemble des élus du conseil municipal afin que chacun prenne position et assume pleinement ses responsabilités. La naïveté ou la complicité ne peuvent trouver leur place à ce niveau. » Désormais, les mises en examen dépassent la dizaine dans l’entourage du maire de Levallois-Perret. Le député-maire (LR) Patrick Balkany est mis en examen pour corruption, blanchiment de corruption, fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et déclaration mensongère. Son épouse Isabelle, son fils Alexandre, son fidèle lieutenant Jean-Pierre Aubry et l’avocat Arnaud Claude sont également soupçonnés de blanchiment de fraude fiscale.

  (le parisien.fr) 

0 Réponses à “Nouvelle affaire chez Balkany”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol