Croissance : quelle reprise ?

Croissance :  quelle reprise ?

On peut légitimement s’interroger sur le concept de reprise évoqué par le gouvernement. En effet si effectivement le premier trimestre a permis d’enregistrer une augmentation de 0,6 % du PIB au premier trimestre par contre il faut s’attendre à un chiffre beaucoup plus modeste au second trimestre, sans doute entre 0,2 et 03 %. Du coup compte tenu notamment des effets du brexit il faut s’attendre à une croissance d’environ 1,4 % pour 2016 en France et encore moins en 2017. Pour la zone euro,  il faudra compter avec une baisse de l’ordre de 0,2 à 0, 3 % du PIB. La France comme  l’Allemagne feront autour de 1,2 à 1,3 %. Cette décélération trouve en partie son origine dans un essoufflement de la consommation. Les dépenses des ménages en énergie et en biens durables, parmi lesquels l’automobile, les produits électroniques et les équipements en logement ont nettement marqué le pas en avril et mai. La publication prochaine des statistiques datées de juin permettra de déterminer si ce repli de la consommation est une tendance longue. L’investissement des entreprises reste dynamique, compensant en partie cette baisse de la consommation des ménages. La remonté du taux de marge et la prolongation du dispositif de suramortissement de l’investissement, lequel a été élargi à d’autres secteurs comme le numérique, favorisent la progression de l’investissement. Symbole de cet allant, le climat des affaires se maintient au-dessus de sa moyenne de longue période. Que faut-il attendre du commerce extérieur ? A priori, pas grand-chose. La réduction de deux milliards d’euros du déficit commercial en mai par rapport à avril ne met pas fin à la dégradation de la balance commerciale. De fait, «  le déficit cumulé des douze derniers mois atteint 46,5 milliards d’euros, contre 46,0 milliards pour l’année 2015  », précisent les Douanes. S’ils ne devraient pas être visibles dès cette année, les effets négatifs du Brexit sur l’exportation devraient être palpables l’année prochaine. C’est l’une des raisons pour laquelle la semaine dernière le Fonds monétaire international (FMI) a révisé de 0,1 point sa prévision de croissance pour la France pour la porter à 1,1% en 2017.

0 Réponses à “Croissance : quelle reprise ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol