Sondage loi travail: les Français mécontents et contradictoires

Sondage loi travail: les Français mécontents et contradictoires

 

Difficile d’interpréter les résultats d’un sondage qui montre que 70 % sont mécontents de l’adoption du texte. En effet en même temps le chef de la contestation, à savoir Philippe Martinez patron de la CGT, est critiqué  par 75 % des Français lesquels considèrent pourtant pour 55 % que la contestation est légitime et qu’elle doit se poursuivre. Un sondage sans doute biaisé par le mécontentement général à l’égard du gouvernement voire des élites. Ce sondage exprime donc un mécontentement majoritaire à l’égard des leaders impliqués dans la loi travail. Ce  sondage Odoxa pour Les Echos, Radio Classique et FTI Consulting démontre le ratage de la gestion démocratique d’un dossier socio économique important. D’autres sondages avaient démontré que globalement les Français s’opposaient à la loi travail par contre des majorités se dégageaient  cependant sur les axes structurants de cette réforme. La question qui se pose est de savoir si les Français disposés à accepter des réformes structurelles y sont autant favorables lorsque ces réformes ce concrétisent. C’est peut-être aussi tout le paradoxe de la société française. 71% des personnes interrogées se déclarent « mécontentes » de l’adoption du texte, contre seulement 28% qui se disent « satisfaites ». Cette proportion n’a pas varié depuis la présentation du projet de loi il y a cinq mois, même après le retrait de mesures très contestées comme le plafonnement des indemnités prud’homales, ou pendant le blocage des raffineries et dans les transports, souligne l’institut de sondage. Chez les sympathisants PS, ils sont une courte majorité (52%) à se dire « satisfaits » de son adoption. Alors que les syndicats opposés au texte ont annoncé une nouvelle journée de mobilisation le 15 septembre, 55% des Français estiment qu’ils ont « raison de poursuivre leur contestation ». Ils ne sont que 34% à approuver la poursuite du mouvement chez les sympathisants du PS, mais 76% chez les sympathisants de gauche hors PS. Dans le conflit, tout le monde est jugé perdant, le numéro un de la CGT Philippe Martinez, arrivant au premier rang (76%), devant François Hollande (70%), la ministre du Travail Myriam El Khomri (65%) et le Premier ministre Manuel Valls (65%) ex-æquo, et le leader de la CFDT Laurent Berger (60%). Enfin, six Français sur dix (59%) pensent que la loi aura un impact sur la situation économique et sociale du pays dans les années à venir. Seuls 13% jugent qu’elle n’en aura aucun.

 

(Avec Afp)

0 Réponses à “Sondage loi travail: les Français mécontents et contradictoires”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol