• Accueil
  • > politique
  • > Barroso chez Goldman Sachs:  » inacceptable » (Hollande)

Barroso chez Goldman Sachs:  » inacceptable » (Hollande)

Barroso chez Goldman Sachs:  » inacceptable » (Hollande)

À l’occasion de son interview du 14 juillet François Hollande n’a pas manqué de condamner le recrutement de Barroso ancien président  de la commission européenne par Goldman Sachs.  Barroso, ancien gauchiste finira en effet  sa carrière chez Goldman Sachs. Celui qui fut Président des étudiants maoïstes (MRPP),  Premier ministre du Portugal et  président de la Commission européenne de 2004 à 2014 vient d’être embauché par une des banques les plus puissantes (et controversées) du monde, pour la conseiller sur l’ère post-Brexit.  Les relations troublent entre la politique et le monde de la finance ne sont pas nouvelles au plan européen. Il faut en effet notamment se souvenir que Draghi  l’actuel président de la banque centrale européenne à orienté l’adhésion de la Grèce à l’union européenne en tant que responsable pour l’Europe de Goldman Sachs (en tordant  les chiffres pour forcer cet adhésion). Notons aussi que Jean-Claude Juncker l’actuel président de la commission européenne était premier ministre luxembourgeois lorsqu’on a trouvé des petits arrangements fiscaux entre son pays d’origine et les grandes multinationales. Bref la politique et la finance entretiennent  parfois des liens consanguins. Du coup «Bras d’honneur», «conflit d’intérêt», «indécent»: une pluie de critiques, venant même du gouvernement, s’est abattue ce samedi en France sur l’ex-président de la Commission européenne, José Manuel Barroso qui va rejoindre la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. « José Manuel Barroso, ce n’est pas moi qui l’ai choisi, hein, certains se reconnaîtront dans ce choix », a souligné le chef de l’Etat à l’adresse de ses prédécesseurs Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, qui ont contribué à la nomination à Bruxelles en 2004 puis à la reconduction en 2009 de l’ancien Premier ministre portugais. Ce dernier dirigeait la Commission « au moment où il y a eu cette crise provoquée par ce qu’on appelle les subprimes, dont Goldman Sachs était un des établissements-phares », a encore reproché François Hollande lors de son interview sur TF1 et France 2.  »Goldman Sachs qu’on retrouve dans l’affaire (de la dette) grecque, puisque c’est Goldman Sachs qui conseillait les Grecs et maquillait les chiffres (des comptes publics) que la Grèce il y a quelques années avait donnés à l’Union européenne », a-t-il encore pointé.   »Et on apprend quelques années plus tard que José Manuel Barroso va rejoindre Goldman Sachs ?

 

0 Réponses à “Barroso chez Goldman Sachs:  » inacceptable » (Hollande)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol