Japon : une croissance divisée par deux

Japon : une croissance divisée par deux

 

Le Japon devrait connaître une croissance divisée par deux, soit un taux inférieur à 1 %. En cause la baisse de la demande mondiale (notamment de la Chine) qui affaiblit les exportations et une demande intérieure relativement faiblarde (autour de 1 %). Il est clair aussi que le Japon subit certaines conséquences du brexit  avec notamment le relèvement du yen.  Premier ministre Shinzo Abe devrait donc acter mercredi une nouvelle estimation d’augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 0,9% contre 1,7% précédemment, selon le Nikkei. Le gouvernement japonais s’apprête, selon le quotidien Nikkeide mardi, à réduire de près de moitié sa prévision de croissance pour l’année d’avril 2016 à mars 2017, à cause du report de hausse de TVA qui va décaler la ruée dans les boutiques qui aurait dopé l’activité. L’exécutif, mené par le conservateur Shinzo Abe, Premier ministre qui a donné son nom à la politique économique « abenomics », devrait acter mercredi une nouvelle estimation d’augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 0,9% contre 1,7% précédemment.  Le gouvernement estime à présent que la croissance de la consommation des ménages plafonnera à 1% au lieu de 2%, du fait qu’ils seront moins pressés d’acheter des biens semi-durables et durables, la TVA ne devant finalement augmenter qu’en octobre 2019 au lieu d’avril 2017. Cela aura un effet négatif notable sur l’évolution du PIB.

(Avec AFP)

 

0 Réponses à “Japon : une croissance divisée par deux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol