Emploi : Gattaz joue les Cassandre

Emploi : Gattaz joue les Cassandre  

 

 

 

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que la politique de communication de Gattaz président  du Medef est pour le moins contradictoire. Il y a encore peu de temps il promettait la création d’un million d’emplois contre des allégements fiscaux dont certains ont été obtenus dans le cadre du CIC.E. et du pacte de responsabilité. Gattaz a ensuite milité pour une modernisation du droit du travail. Loi du travail qu’officiellement il rejette aujourd’hui considérant qu’elle n’apporte pratiquement rien et qu’elle ne créera pas d’emplois. Une position finalement assez proche de celle des frondeurs ou de la CGT. Le président du Medef revient en dans Le Parisien sur les conséquences sur l’emploi du projet de loi Travail. Le patron des patrons douche les espoirs de voir le nombre de demandeurs d’emploi reculer considérablement. Dans un entretien au Parisien de ce jeudi 7 juillet, en affirme que le texte ne créera pas d’emploi. Le gouvernement s’est complètement « loupé dans ce domaine », juge-t-il. Il est aussi irresponsable d’affirmer que cette loi  ne créera pas d’emplois que l’inverse. Il y a d’abord des problèmes méthodologiques liés à l’impossibilité d’évaluer sur la même période une mesure économique (comparaison d’une période avec loi travail et de la même période sans loi travail). Certes la loi travail ne constitue pas sans doute la martingale qui permettra de retrouver croissance et emploi pour plusieurs raisons. D’abord les décrets ne sont pas pour demain car il faudra attendre les dizaines et dizaines de textes d’application qui prendront effet entre 2017 et 2020. Ensuite il faudra aussi évaluer l’impact d’une modification de la décentralisation de la négociation sociale sur le dynamisme d’une entreprise. Un exercice difficile car la dynamique de développement d’une entreprise et souvent liée à plusieurs facteurs explicatifs. On comprend que le Medef souhaite encore davantage d’allégements fiscaux qui plombent la compétitivité mais la dialectique contradictoire du Medef ne contribue guère à une dynamique positive. D’une certaine manière le Medef adapte une stratégie assez comparable à celle de la CGT avec une posture d’opposant systématique. Une stratégie plus adaptée aux années 50 qu’au XXIe siècle. Pas étonnant que nombre d’entreprises surtout de PME ne se retrouve pas trop dans ce discours contradictoire et manichéen. Sans doute aussi une réaction épidermique vis-à-vis du compte de pénibilité juste et légitime mais à peu près impossible à mettre en œuvre au niveau d’une entreprise. De ce point de vue il aurait sans doute été préférable d’en confier la gestion à l’Etat en confiant l’individualisation de la pénibilité à la médecine du travail.

 

0 Réponses à “Emploi : Gattaz joue les Cassandre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol