Brexit : le vote du populisme, des vieux et des paumés

Brexit : le vote du populisme, des vieux et des paumés

 

 

Comme souvent on ne peut  attribuer un seul facteur explicatif aux raisons du brexit. Des raisons qui sont  multiples ; premières raison peut-être ; l’incompréhension des enjeux   qui se jouent au plan mondial, enjeux économiques, technologiques, enjeux de société aussi. Pour beaucoup notamment chez les électeurs les plus âgés c’est la nostalgie du passé qui l’a emporté, une nostalgie qui nourrit le refus du changement et souhaite le retour vers un illusoire passé. Pour la Grande-Bretagne (mais cela vaudrait aussi pour la France) le passé  qui fut celui de la nation dominante grâce surtout à sa politique de colonisation. Depuis la colonisation la Grande-Bretagne et devenue un pays moyen comme la France et son influence ne cessera de décliner face aux grands pays : la Chine bien sûr, l’Inde, la Russie, des pays d’Amérique du Sud et les États-Unis notamment. La Grande-Bretagne -comme la France- se retrouvera en termes de puissance économique vers la 20e place vers la fin du siècle au lieu des cinquième ou sixième place occupée aujourd’hui. Une réalité incontournable qui implique donc un regroupement des forces européennes pour continuer de peser sur la politique étrangère tout autant que pour assurer le développement économique interne. Les populistes de tout poil ont beau jeu de surfer sur les instincts les plus bas de citoyens qui ne comprennent pas les évolutions du monde actuel et d’avancer l’illusion de frontières partout, l’interdiction du commerce international,   le rejet de l’tout immigration (même si cette dernière doit être régulée). Un populisme curieusement entretenu souvent sur les mêmes thématiques par l’extrême gauche et par l’extrême droite (pas étonnant que 30 % des adhérents de la CGT votent pour le Front National). Le brexit c’est donc le résultat du vote des paumés, de l’incompétence et de l’hypocrisie des populistes. Cela n’exonère pas les responsables politiques de leur immobilisme pour redonner un vrai sens, une vraie dynamique et un fonctionnement plus démocratique de l’union économique. De ce point de vue il partage la responsabilité avec les populistes qui précisément se développent sur le terrain facile de cet immobilisme utilisant au passage des ces arguments qui relèvent de l’escroquerie intellectuelle.

0 Réponses à “Brexit : le vote du populisme, des vieux et des paumés”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol