Manifestation loi travail : un échec

Manifestation loi travail : un échec

 

 

Inutile de tourner autour du pot la manifestation du 23 juin constitue un échec indiscutable pour les organisateurs. Pour un succès il aurait sans doute fallu mobiliser au moins 1 million de personnes alors que moins de 100 000 ont défilées dans toute la France et surtout seulement 20 000 à Paris (60 000 selon la CGT). Au-delà des querelles de chiffres il s’agit bien d’un échec de la mobilisation. Il est clair que les manifestations à répétition tout autant que le manque de propositions crédibles des syndicats protestataires ont finie par user le mouvement. Une seule satisfaction la manifestation à Paris s’est  déroulée cette fois sans violence. L’échec est surtout à attribuer aux gauchistes qui ont radicalisé la protestation et dont la lutte révolutionnaire et le véritable objectif. « Tout le monde déteste : la loi Travail, le capitalisme, le Medef, l’Etat policier, le gouvernement », pouvait-on lire sur une bannière accrochée au pied de la Colonne de Juillet, place de la Bastille. Ou encore, cette banderole : « Ce que le pouvoir fait, la rue peut le défaire ». Finalement une manifestation parisienne qui a tourné en rond au sens propre comme au sens figuré avec retour au point de départ .Les manifestants étaient tenus à un aller-retour d’un peu plus de 1,5 km entre la place de la Bastille et la Seine, avec interdiction de s’écarter de cet itinéraire très surveillé. Au final encore une protestation  qui n’aura servi à rien car le texte largement amendé par les syndicats réformistes sera voté à l’assemblée  Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est réjoui des « conditions optimales » dans lesquelles les manifestants ont défilé. « Il n’y a pas eu de casse, il n’y a pas eu du tout de heurts, il n’y a pas eu une grenade lacrymogène de lancée, il n’y a pas eu un blessé », a-t-il dit à la presse. Sans doute déjà un peu résigné le responsable de FO Jean-Claude Bailly a déjà envisagé un report de la mobilisation à la rentrée. « Si le gouvernement s’entêtait, on verra cet été, mais on verra surtout à la rentrée », a dit à la presse le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, avant le départ du cortège parisien. CGT et FO en appellent toujours à l’intervention de François Hollande pour débloquer la situation et mettent en cause l’intransigeance supposée de son Premier ministre, Manuel Valls.

(Avec Reuters

0 Réponses à “Manifestation loi travail : un échec”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol