Etatisation de l’assurance chômage ?

Etatisation de l’assurance chômage ?

 

L’assurance chômage l’assurance chômage pourrait bien être sur la voie de la nationalisation après l’échec des négociations entre le patronat et les syndicats. Ce qui est certain en tout cas c’est que la négociation entre les partenaires sociaux n’est pas prête de reprendre avant un an, c’est-à-dire avant les élections présidentielles. En cause évidemment l’environnement social autour de la loi travail. Mais pas seulement car il faut prendre en compte la situation particulièrement dégradée de la situation de l’Unedic. L’Unedic dont le déficit dépassera encore 4 milliards en 1016 et qui cumule un endettement de près de 34 milliards. Pas d’autres solutions donc soit d’augmenter les cotisations notamment patronales ce que refuse le Medef, soit de diminuer un peu les indemnités ce que refusent  les syndicats. Le gouvernement lui-même souhaite une réduction du déficit qui demande des efforts des uns et des autres. Finalement ces efforts pourraient être imposés car il faut aussi compter avec les  oppositions internes au Medef qui ne favorisent  pas la recherche d’un compromis.  la mainmise de l’État sur l’assurance chômage ne fait par ailleurs que confirmer l’indigence du débat social dans le pays et ne grandit pas les organisations aussi bien patronales que salariales  La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a assuré dans un communiqué que les demandeurs d’emploi indemnisés actuels et futurs ne subiraient aucun « désagrément » puisque le gouvernement prorogera « dès demain » la convention au-delà du 30 juin. Myriam El Khomri a regretté que des mesures visant à lutter contre le recours abusif aux contrats courts n’aient pas pu être discutées en raison, dit-elle, de « l’attitude du patronat ».

Une position partagée par les syndicats, qui imputent cet échec aux divisions internes au Medef, dont l’aile la plus libérale l’a apparemment emporté, et à un début de guerre de succession à la tête de l’organisation, le mandat de son président Pierre Gattaz arrivant à échéance en 2018. « Le patronat fait le choix aujourd’hui de l’échec (…) essentiellement pour des raisons de conflits internes au Medef », ont déclaré la CFDT et la CFTC dans un communiqué commun, dans lequel ces syndicats dénoncent un « jeu dangereux ». Le chef de la délégation de l’Union professionnelle artisanale (UPA), Patrick Liébus, pourtant membre du camp patronal, a lui aussi évoqué ces conflits. »Il y avait des solutions », a-t-il dit. « Le Medef a des problèmes internes à gérer (…) L’Etat va reprendre la main puisque c’est ce que souhaite le Medef. »

(Avec Reuters)

0 Réponses à “Etatisation de l’assurance chômage ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol