Brexit : menace sur la livre et le marché des changes

 Brexit : menace sur la livre et le marché des  changes

 

Le marché des changes pourrait bien être agité de nombreux soubresauts à l’occasion du Brexit. On sait que les marchés détestent par-dessus tout les incertitudes, ors ces incertitudes risquent de durer pendant des mois voire des années notamment du fait de la longueur des négociations entre le Royaume-Uni et l’union européenne en cas Brexit. D’ores et déjà le marché des changes enregistre une certaine agitation. Pas étonnant puisque Londres est considérée comme la principale place financière de l’Europe et permet notamment le libre accès des services dans l’union européenne. Certes la conséquence la plus directe serait une baisse sensible de la livre mais certains considèrent que cela pourrait constituer une dévaluation compétitive qui rendrait service à l’économie britannique. Il faut toutefois noter que la balance des échanges britanniques est notoirement déséquilibrés et qu’une dévaluation serait de nature à renchérir le coût des importations et à peser sur la consommation donc sur la croissance. La dévaluation de la livre est évaluée à 15 % par les 13 heurts du Royaume-Uni mais certains experts considèrent que la baisse pourrait même atteindre 30 %.  Depuis le 25 mai, date de la parution des premiers sondages annonçant une inversion de tendance de l’opinion britannique en faveur de la sortie de l’UE. Depuis cette date, la livre est passée de 1,3175 euro à 1,26 euro, soit un recul de 4,3 %. Face au billet vert, le recul est de 3,7 % à 1,416 dollar. Une baisse qui n’est pas seulement liée aux j’incertitudes du marché des changes mais aussi au tassement de la croissance. Point  Au premier trimestre 2015, le PIB britannique a progressé de 0,4 % contre 0,6 % au trimestre précédent. C’est moins que la zone euro (0,6 %). De plus, la Banque d’Angleterre n’envisage pas de remonter immédiatement ses taux, à la différence de la Fed. Plusieurs conséquences sont à craindre d’abord la tentation de certains investisseurs financiers de limiter leur exposition aux risques de baisse de la livre (qui mécaniquement ferait baisser la valeur des actifs) ensuite la possibilité pour certaines sociétés de se délocaliser par exemple à Amsterdam pour conserver un libre accès au marché de l’union économique notamment dans le domaine des services. Le risque le plus important serait que les incertitudes répandent la peur sur le marché des changes et déclenche même une panique qui s’alimenterait d’elle-même créant  ainsi une nouvelle crise monétaire.

0 Réponses à “Brexit : menace sur la livre et le marché des changes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol