Sondage Brexit: le Non progresse

Sondage Brexit: le Non progresse

 

Alors que certains sondages ces dernières semaines faisaient état d’un chiffre relativement équilibré entre les partisans du Brexit et ce qui veulent maintenir le Royaume-Uni au sein de l’union économique,  il semblerait bien que les avertissements lancés par plusieurs personnalités internationales commencent à peser sur l’opinion britannique Obama, le fonds monétaire international, de nombreux experts ont en effet souligné les conséquences désastreuses pour l’économie britannique en cas de Brexit; le Royaume-Uni ayant encore beaucoup plus à perdre que l’union économique. Le camp du maintien dans l’Union européenne devance de 15 points celui du « Brexit » en vue du référendum du 23 juin en Grande-Bretagne, selon un sondage de l’institut ORB rendu public lundi par le journal The Telegraph. L’idée du maintien du Royaume-Uni dans l’UE recueille la faveur de 55% des personnes interrogées, et celui du « Brexit » en attire 40%. Dans une autre enquête d’opinion, réalisée par téléphone par l’institut ICM et publiée aussi lundi par le journal The Guardian, le camp du maintien conserve une avance de huit points sur celui d’un retrait de l’UE (47% pour le maintien et 39% pour le « Brexit », les 14% restants se disant indécis). Il y a encore quelques semaines   Les partisans d’une sortie de l’union européenne étaient en effet au coude à coude avec ce qui milite pour le maintien. La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne constituerait pourtant une véritable catastrophe économique et sociale, elle pourrait coûter 100 milliards de livres à l’économie britannique et détruire près d’un million d’emplois, selon une étude commandée par la CBI, principale organisation patronale du pays. La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne pourrait coûter 100 milliards de livres à l’économie britannique et détruire près d’un million d’emplois, selon une étude commandée par la CBI, principale organisation patronale du pays. D’après cette étude réalisée par la firme PwC à la demande de la Confédération des industries britanniques (CBI), le «Brexit» causerait «un sérieux choc» à l’économie de la Grande-Bretagne, à laquelle elle coûterait environ 100 milliards de livres (128 milliards d’euros, 145 milliards de dollars) en perte de production, soit 5% du PIB annuel. «Cette analyse montre très clairement pourquoi quitter l’Union européenne serait un vrai coup pour le niveau de vie, l’emploi et la croissance», a déclaré Carolyn Fairbairn, directrice générale de la CBI. «Même dans le meilleur des cas, cela causerait un sérieux choc à l’économie du Royaume-Uni», a-t-elle dit. Le «Brexit» coûterait à la Grande-Bretagne quelque 950.000 emplois, ce qui signifie que le taux de chômage en 2020 serait de 2% à 3% plus élevé que si le pays restait dans l’UE, selon l’étude. Un référendum sur la question du maintien ou de la sortie du bloc européen se tient en Grande-Bretagne le 23 juin.

 

 

(Le Figaro avec Reuters)

0 Réponses à “Sondage Brexit: le Non progresse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol