Procès de l’arnaque du CO2

Procès de l’arnaque du CO2

 

Une affaire qui illustre bien le scandale de la marchandisation des droits à polluer. En réalité les droits à polluer en CO2  par ailleurs initialement insignifiants ont fait l’objet d’un vaste trafic international avec une spéculation éhontée. Une affaire qui devrait rendre prudent économiste et écologiste quant à  la régulation des émissions polluantes par le seul principe pollueur payeur.

Article de challenges :

Marco Mouly, l’un des accusés, est en piste et fait le show. « Je fréquente du beau monde, je côtoie beaucoup de grandes personnes, je vais pas citer les noms. »  »Allez-y éclairez le tribunal, les lampes ne marchent pas très bien », s’amuse le juge. « On s’en fout. On m’appelle l’exubérant. Si on fait pas du bling-bling et de la petite guirlande, on peut pas être commercial », raconte cet as des arnaques financières en faisant de grands gestes. « C’est comme Gad Elmaleh, il est venu me voir six mois pour son film. » Celui sur Coco, le flambeur qui veut organiser la bar-mitsvah de son fils au Stade de France. Le langage fleuri de Marco Mouly, le gamin de Belleville aujourd’hui âgé de 50 ans, contraste avec le débit posé et les mots choisis d’Arnaud Mimran, l’affairiste des beaux quartiers, autre prévenu de ce dossier. La justice les accuse d’avoir participé à la plus grande escroquerie commise en France: le « casse du siècle », qui a permis de détourner, en quelques mois, 1,6 milliard d’euros de TVA sur le marché des droits à polluer fin 2008 début 2009. Avec une dizaine de traders, courtiers et hommes de paille, Mouly, Mimran et Samy Souied, décédé depuis, sont soupçonnés d’avoir empoché, à eux seuls, 283 millions. Mardoché Mouly, dit Marco, dont Challenges a déjà dressé le portrait, avait donné le ton dès le premier jour de ce procès haut en couleur, le 2 mai. Alors que le juge l’interrogeait sur l’absence du célèbre avocat Thierry Herzog, qui le défendait auparavant, il rétorquait: « trop gourmand ! » Hier, Mouly a de nouveau amusé la galerie. Au sujet de sa rencontre avec le courtier polonais qui passait les ordres pour acheter et vendre des quotas de CO²: « il était avec une gonzesse de folie, je crois pas que c’était sa vraie femme ». Au sujet de ses avocats: « ils veulent pas que je parle, ils m’excitent. » Les rires fusent dans la salle, le président rappelle tout le monde à l’ordre. Le tribunal revient longuement sur les débuts de l’affaire. Mouly déroule sa version. Au départ, il propose à Arnaud Mimran de mettre de l’argent dans une affaire de téléphones reconditionnés. Mais les pertes s’accumulent. « Ensuite, on entend parler du carbone. C’est comme si on disait « viens boire un café », tout le monde en parlait. (…) Tout le monde brille depuis trois quatre mois, ils ont tous des voitures, des belles montres. » « Parle-t-on de fraude ? », demande le juge. « On parle du carbone. J’étais raide et je voulais le faire », élude Mouly, qui explique avoir tenté de rejoindre plusieurs « équipes » en Israël ou en Suisse sans succès. Il contacte alors son ami d’enfance Samy Souied à qui il doit 900.000 euros. « Donc, Samy me dit on est quitte si tu vas me chercher des banques. » D’après Mouly, son rôle se serait limité à aller ouvrir des comptes à Chypre ou en Tunisie. Souied ne pourra pas donner sa version. Il a été abattu de six balles de calibre 7,65 par deux tueurs en scooter, en plein cœur de Paris, Porte Maillot, en septembre 2010. « Depuis que j’ai huit ans, j’ai des contacts avec Samy Souied. On a été à la même école, on a été viré ensemble. (…) Tout le monde me connait dans la communauté juive. Tous les métiers qui ramènent de l’argent, je veux y être. Mais je tiens pas, je dépense trop. » D’ailleurs, le juge prend le temps d’égrener les biens saisis lors des perquisitions à ses domiciles parisiens: au total, 55.488 euros de sacs et bagages Vuitton ou Gucci. Il y a les tickets de caisse aussi: 1.790 euros pour une paire de chaussures, 8.120 euros pour une Rolex, 12.450 euros pour une bague, 20.300 euros pour une autre montre… « Des montants considérables ». Le président évoque aussi les trois comptes suisses HSBC pour des sociétés panaméennes, alimentés par le produit de la fraude selon l’instruction. Mouly l’interrompt: « est-ce que vous avez mes actions ? J’ai 26 millions de portefeuille boursier. » Un chiffre qui grimpera au fur et à mesure de l’audience.

Pour justifier son train de vie démesuré, l’accusé avance des gains au poker. « A l’ACF [Aviation Club de France], vous savez combien je gagnais ? 1,85 million. » Il évoque aussi un virement d’1,5 million de Patrick Pariente, le fondateur de Naf-Naf, un compagnon de jeu. Enfin, il sort sa carte maitresse: Thierry Leyne, l’ex-associé de Dominique Strauss-Kahn dans le fonds LSK. Il affirme l’avoir rencontré à Genève pour ouvrir les fameux comptes en banque puis revu une dizaine de fois à Paris à l’hôtel Royal Monceau. « Il me dit d’abord d’investir dans la bourse. On gagne 6 millions en une semaine, il me vire deux millions, j’adore, ça me plait. (…) Ensuite, il se met dans le carbone. Je me mets dans le casher c’est-à-dire que je suis trader. (…) Thierry Leyne faisait des achats de quotas et les revendait. » Mouly assure gagner 160 000 euros par mois.   Là aussi, Leyne ne pourra confirmer ses dires. Il a été retrouvé mort, défenestré, au pied de sa tour à Tel-Aviv, fin 2014. Un suicide selon la police israélienne. Suite à la faillite de son fonds LSK, une information judiciaire a récemment été ouverte contre X pour escroquerie à Paris. L’instruction atteste bien que les deux hommes se connaissaient. Les enquêteurs ont identifié un prêt de Mouly de 4 millions, effectué en 2012. Ils ont aussi découvert des fiches de paie au nom de sa fille, Cindy, un temps salariée par une des sociétés de Leyne. Quand le président évoque ensuite un compte en Suisse où a transité huit millions d’euros, Mouly semble un brin décontenancé. « Comment on va l’expliquer? Ça c’est vrai. Je sais pas si vous allez me croire. Samy Souied a travaillé avec Thierry Leyne. Moi je suis sorti. Et c’est comme ça que les fonds sont arrivés et tout est parti en bourse. Je ne sais pas ce qui se passait dans ce compte. (…) Je veux pas être de mauvaise foi, je vous donne ma parole, je vous promets que c’est vrai, je m’en rappelle plus. (…) C’est Thierry Leyne et DSK qui me disaient quoi acheter et quoi vendre. » Précisons que DSK a pris la tête du conseil d’administration de LSK en septembre 2013. Le président: « quel était leur intérêt, la contrepartie? » Mouly: « je prenais que 30 % de l’argent gagné. » Les avocats de Mouly, qui ont du mal à en placer une, estiment ainsi que l’instruction a été bouclée sans que les juges n’aient interrogé tous les acteurs ni étudier tous les circuits financiers. Maître David-Olivier Kaminski évoque le rôle de l’un des frères El-Maleh, banquier chez HSBC (sans lien de parenté avec l’humoriste), dans la gestion des comptes suisses. Or la fratrie fait l’objet d’une information judiciaire en cours à Paris, pour une vaste affaire de blanchiment impliquant des cols blancs et une élue écologiste. Les deux membres du parquet national financier finissent par perdre patience. « Quelle est la valeur ajoutée de tout ça? On essaye d’emmener le tribunal en ballade », s’agace le procureur Bruno Nataf, qui souligne que ces faits se déroulent après l’arnaque au CO². Mouly ne se démonte pas: « pourquoi la dernière fois que je vois le juge Daïeff, il me pose la question « avez-vous donné quatre millions à Thierry Leyne? » Je dis oui et le lendemain, on reçoit l’article 175 [indiquant la fin de l’instruction]. Y a que des éléments à charge. Faut pas s’arrêter juste à Marco Mouly. » D’ailleurs, les enquêteurs ne voulaient pas non plus arrêter leurs investigations à l’entendre. « Ils m’ont dit « on a les boules que l’enquête elle s’arrête », ils m’ont dit « on s’éclatait avec toi. » Avant d’ajouter. « La beauté de l’histoire c’est que l’enquête va continuer. Vous allez récupérer plus que 283 millions. » Pas sûr que le fisc partage cet optimisme.

 

(Challenges)

0 Réponses à “Procès de l’arnaque du CO2”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol