La loi travail ne créera pas d’emplois (Gattaz)

La loi travail ne créera pas d’emplois (Gattaz)

 

Le moins qu’on puisse dire c’est que les représentants des organisations syndicales patronales comme salariés font rarement dans la dentelle à propos de l’évolution des relations sociales dans l’entreprise. Il faut dire que le texte actuel est contesté par de nombreuses parties ;  par les patrons maintenant, par certaines organisations syndicales, par l’UNEF. Mais pour des raisons diamétralement opposées. Côté patronal on souhaite bien davantage de flexibilité. Côté syndical, on s’y s’oppose et on  demande le contraire à savoir le maintien des normes nationales et le refus de toute normalisation à l’échelle des entreprises. Pour soutenir leur prise de position les organisations utilisent des arguments massues. Pour Gattaz,  la loi désormais dans son état actuel ne va créer aucun emploi ; pour les syndicats contestataires, la loi va démolir le modèle social français. Des postures radicales qui démontrent l’état de la négociation en France. De  toute manière il est clair qu’il est impossible de chiffrer les effets  de la loi travail. Avec Rexecode,  L’Institut du patronat avance la création de 50 000 emplois, chiffre tout à fait discutable et approximatif. Ce qui est certain, c’est que  la régulation sociale avec  un code du travail simplifié et modernisé, avec des garanties équilibrées, constitue sans doute un élément positif pour que soient prises en compte les conditions concrètes locales. Un propos sans doute trop nuancé pour Gattaz qui dans une interview fusille la loi.  Le patron des patrons attend donc des députés « qu’ils reviennent à l’esprit de la loi » et qu’ils « prennent leurs responsabilités ». Concrètement, dans l’optique de « déverrouiller le marché du travail » en faisant « baisser la peur des patrons d’embaucher » et la « peur des salariés d’être licenciés », Pierre Gattaz espère la levée de « trois obstacles » présents dans le texte. En premier lieu, il espère la non-surtaxation des CDD : « Ça ne créera pas d’emplois, ça en détruira. Ça fait trente ans qu’on surtaxe le coût du travail. Il faut simplifier et détaxer les contrats de travail, qu’ils soient en CDI ou CDD ». Puis c’est le le compte personnel d’activité (CPA) qui passe dans son viseur : « Il faut que le CPA revienne à sa version initiale, qui est surtout d’intégrer le compte personnel de formation. Pour que nos salariés ne restent pas au chômage longtemps, il faut les former. C’est de l’employabilité ». Enfin, le troisième point de crispation concerne le mandatement syndical. « C’est un casus belli. Nous voulons qu’il soit facultatif », estime-t-il.

 

(Avec RTL)

0 Réponses à “La loi travail ne créera pas d’emplois (Gattaz)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol