Notre-Dame-des-Landes : un référendum de plus en plus confus

Notre-Dame-des-Landes : un référendum de plus en plus confus

La date du référendum concernant Notre-Dame des Landes est maintenue pour le 26 juin prochain. Mais après le rapport des experts la question se pose de savoir quel est la nature du projet sur laquelle les habitants de Loire-Atlantique vont se prononcer. En effet ce rapport d’experts considère que Notre-Dame des Landes et surdimensionnée. Du coup Ségolène Royal estime qu’il convient de revoir le projet d’ici le 26 juin prochain. La ministre de l’écologie préconise notamment de réduire la surface occupée de manière notable avec une seule piste au lieu de deux. Si cette modification devait être retenue par le gouvernement, cela impliquerait sans doute de recommencer toute la procédure notamment l’enquête publique. Du coup la réalisation du nouvel aéroport pourrait être reportée de plusieurs années. De toute manière la consultation fera l’objet de recours car un référendum local ne peut être déterminant pour décider d’un investissement à caractère national. Il ne saurait donc s’agir d’un véritable référendum mais d’une consultation à vocation indicative. Bref la confusion se renforce quant à l’objet juridique de cette consultation et maintenant quant la nature du projet. Cette affaire met aussi en évidence les fortes contradictions qui existent au sein même du gouvernement sur cette question notamment entre Ségolène Royal et Manuel Valls Ségolène Royal se fonde sur le document qui lui a été remis mardi par ses rédacteurs, trois ingénieurs généraux des ponts, des eaux et des forêts, « rapport que j’ai commandé malgré les cris des uns et des autres » et qui estime que le projet est «démesuré». «Si un aéroport est construit à Notre-Dame-des-Landes, il n’aura qu’une seule piste, au lieu des deux actuellement prévues, a prévenu mercredi la ministre de l’Environnement. Ce n’est pas la peine de faire croire aux gens que ce sera autrement. 200 hectares seront rendus aux agriculteurs». Notons que pour entretenir encore un peu plus la confusion Les experts proposent deux alternatives : « l’agrandissement et la rénovation des installations actuelles de Nantes-Atlantique » ou « une redéfinition du projet avec une seule piste de 2.900 m de long et 45 m de large — au lieu des deux pistes de 3.600 m de long dont une de 60 m de large ». Du coup Ségolène Royal coupe la poire en deux et ne retient qu’une seule piste au lieu de deux pour Notre-Dame des Landes ce qui mécontente à la fois les partisans du nouvel aéroport mais aussi les opposants. « Une nouvelle enquête publique, c’est mieux que rien et que le statu quo, mais ça ressemble quand même à une fuite en avant », a déclaré à Reuters François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique. « Si on veut en finir avec ce mauvais feuilleton, il faut que les citoyens votent non au référendum. »

0 Réponses à “Notre-Dame-des-Landes : un référendum de plus en plus confus”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol