• Accueil
  • > social
  • > Loi travail : mobilisation mitigée d’après la presse, pourquoi ?

Loi travail : mobilisation mitigée d’après la presse, pourquoi ?

Loi travail : mobilisation mitigée d’après la presse, pourquoi ?

Globalement la mobilisation de jeudi contre la loi paraît assez mitigée d’après la presse. Certes les manifestants ont été plus nombreux que le 9 mars mais ces dernières manifestations ont concerné  peu de participants. Cette fois ce serait une participation de 400 000 selon la police et de 1,2 millions selon les syndicats. Des manifestations importantes mais qui ne sont cependant pas parvenus à mobiliser la grande foule. En cause d’abord des mots d’ordre assez disparates, ce qui s’explique par le fait que fonctionnaires et agents du secteur public et nationalisé qui composaient le gros de la troupe des protestataires ne sont pas concernés directement par la loi travail. Même chez les jeunes la protestation est mitigée. En cause le fait que si les Français sont toujours contre la loi travail par contre ils approuvent certaines dispositions comme le référendum d’entreprise ou l’aménagement des conditions de travail en fonction du plan de charge. Deux dispositions particulièrement critiquées par les contestataires. Il faut aussi dire que le gouvernement a nettement rééquilibré les garanties accordées d’une part aux employeurs d’autre part aux salariés. Dernier élément le fait que les protestataires représentent la gauche de la gauche donc seulement une partie la population. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont donc  manifesté jeudi en France contre le projet de réforme du Code du travail, une troisième journée de mobilisation lors de laquelle les opposants au texte ont affiché leur détermination face à un gouvernement inflexible. La CGT, qui continue de réclamer le retrait du projet de loi remanié avec Force ouvrière et des organisations de jeunesse comme l’Unef, a annoncé deux nouvelles journées d’action les 5 et 9 avril après avoir salué « un véritable succès ». Alors que la contestation avait marqué le pas le 24 mars, le jour de la présentation du texte en conseil des ministres, les cortèges de salariés, étudiants et lycéens ont nettement grossi jeudi, malgré la pluie. L’objectif pour la CGT et FO était de faire mieux que le 9 mars, considéré jusqu’ici comme le point d’orgue du mouvement : 224.000 manifestants selon la police, 400.000 à un demi-million selon les organisateurs.  La CGT fait état de 1,2 million de manifestants jeudi dans tout le pays, le ministère de l’Intérieur en a recensé quelque 400.000 dont 26.000 à 28.000 à Paris, dans 233 défilés et rassemblements. Dix mille personnes selon la police, 30.000 selon les organisateurs ont défilé à Bordeaux, 6.500 à 10.000 personnes à Rennes, 20.000 à 100.000 à Toulouse, 15.000 à 30.000 à Lyon. A Marseille, les syndicats ont revendiqué 120.000 manifestants, tandis que la police en a compté 11.200. (Un écart très marseillais !)

0 Réponses à “Loi travail : mobilisation mitigée d’après la presse, pourquoi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol