Loi travail : les chefs d’entreprise partagés

Loi travail : les chefs d’entreprise partagés

S’ils sont 75 % à considérer que le code du travail actuel est un frein à l’activité et à l’embauche, le projet gouvernemental partage les dirigeants. En effet, quand 47 % d’entre eux se déclarent favorables au texte, 46 % affichent leur défiance d’après Opinion Way pour CCI France/La Tribune/ Europe 1. Néanmoins certaines mesures séduisent. La possibilité de négocier au sein de chaque entreprise pour organiser la production et le temps de travail séduit 83 % des chefs d’entreprises. L’extension du forfait jour aux PME est saluée par 72% d’entre eux. Ils sont  66 % à réclamer l’allègement des conditions du licenciement économique, en cas de baisse de l’activité ou de pertes. Globalement les dirigeants d’entreprises se disent plus inquiets qu’en février. Ils sont 43 %, contre 40 % en février, à témoigner de leur inquiétude. La morosité est particulièrement élevée dans le secteur du commerce. Ils ne sont 7 %, contre 11 %, à se déclarer audacieux… A noter, les chefs d’entreprises les plus optimistes œuvrent dans le secteur des services. C’est dans l’industrie que le pessimisme est le plus élevé. Seul point positif que l’on peut relever de cette batterie d’indicateurs, les chefs d’entreprises sont plus nombreux à prévoir d’embaucher. Ils sont en effet 8 %, contre 6 % en février, à envisager d’augmenter leurs effectifs. Paradoxalement, compte tenu du pessimisme qui y règne, c’est dans l’industrie que les intentions d’embauche sont les plus élevées.

 

0 Réponses à “Loi travail : les chefs d’entreprise partagés”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol