Emmanuelle Cosse virée des verts

Emmanuelle Cosse virée des verts

Subtilité dialectique chez les verts ;  puisque la radiation n’existe pas dans les statuts, Europe écologie Les Verts a considéré les trois anciens membres du parti devenus ministres comme démissionnaires. Emmanuelle Cosse notamment paie son maroquin. La ministre du Logement a été radiée d’Europe Ecologie Les Verts lors de son entrée au gouvernement. «Considérée comme démissionnaire», nuance le porte-parole du parti écologiste, Julien Bayou. L’ancienne secrétaire nationale avait souhaité «se mettre en retrait», alors qu’elle devenait ministre sans l’accord de son parti. «Elle n’a pas jugé nécessaire de discuter avec la direction de l’opportunité d’entrer au gouvernement», tacle Julien Bayou.

Le 16 février, le bureau exécutif national a donc demandé au bureau régional d’Île-de-France d’exclure Emmanuelle Cosse. «La radiation n’existe pas chez nous. Politiquement, nous avons toutefois considéré que c’était une démission», détaille Jean-Luc Dumesnil, co-secrétaire régional d’Île-de-France. «Se mettre en retrait, explique Julien Bayou, ça ne veut pas dire avoir le droit d’aller porter des positions contraires à celles d’EELV, comme la déchéance de nationalité ou la loi El Khomri. Nous ne sommes pas masochistes». Contre sa participation au gouvernement Valls II, Emmanuelle Cosse a obtenu des gages sur «une consultation citoyenne pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la centrale nucléaire de Fessenheim», explique un cadre du parti. Le lien entre l’exécutif et EELV, déjà effiloché, est désormais rompu: aucun des trois ministres écologistes n’est plus affilié au parti, puisque Jean-Vincent Placé et Barbara Pompili ont déjà rendu leurs cartes.

 

0 Réponses à “Emmanuelle Cosse virée des verts”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol