La Turquie va faire éclater Schengen

La Turquie va faire éclater Schengen

C’est en creux ce que laisse entendre le responsable européen en charge des relations avec Ankara. En théorie un accord a été passé avec la Turquie (moyennant finances) pour empêcher les migrants de venir  en Europe notamment via la Grèce. La vérité c’est que la Turquie n’a ni la capacité ni la volonté de contrôler ces flux migratoires. Il faut dire que la Turquie accueille des centaines de milliers de réfugiés bien difficiles à contenir d’autant plus que sa politique étrangère vis-à-vis de l’État islamique demeure encore assez ambigüe. Du coup l’accord de Schengen pourrait bien voler en éclats d’autant  que la Grèce, elle-même, avec ses myriades d’îles est incapable de filtrer les migrants. « Le plan d’action a été conclu il y a plus de deux mois et nous ne voyons toujours pas de diminution significative du nombre de migrants », a déclaré à Reuters le commissaire à l’élargissement après une réunion à Amsterdam des ministres européens des Affaires étrangères à laquelle a assisté le chef de la diplomatie turque. Mevlut Cavusoglu a annoncé à cette occasion que son pays s’attendait à accueillir dans les prochains jours au moins 55.000 réfugiés syriens supplémentaires en raison de l’offensive gouvernementale appuyée par la Russie en cours dans la région d’Alep. Johannes Hahn a néanmoins estimé qu’Ankara pouvait renforcer davantage les contrôles le long de la côte de la mer Egée, d’où partent la plupart des bateaux de migrants se rendant dans les îles grecques toutes proches. La Commission européenne doit publier mercredi un rapport d’évaluation de la mise en oeuvre de l’accord du 29 novembre, qui devrait se montrer assez critique à l’égard des autorités turques, auxquelles l’UE s’est engagée à verser trois milliards d’euros en contrepartie de son action. Interrogé sur les conséquences d’un éventuel échec du plan euro-turc, le commissaire a répondu: « Cela accroît les pressions pour trouver d’autres solutions », notamment la construction de clôtures frontalières. Selon Johannes Hahn, l’érection de nouvelles clôtures aux frontières entre la Macédoine et la Grèce, la Bulgarie et la Grèce ou l’Autriche et la Slovénie aurait un « effet domino » qui compromettrait l’existence même de la zone de libre circulation européenne.

0 Réponses à “La Turquie va faire éclater Schengen”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol