Zone euro : la croissance se tasse

Zone euro : la croissance se tasse

 

L’indicateur d’activité de markit indique un assez net tassement de la croissance de la zone euro en décembre. Du coup si la tendance devait se prolonger le premier trimestre pourrait n’afficher qu’une progression du vide de 0,3 %. En clair la zone euro pourrait perdre presque un point de croissance en 2016 par rapport aux prévisions initiales. Le Pib pourrait alors  être à peu près du même niveau qu’en 2015. Ce qui est en cause c’est la faiblesse de la demande tant à l’exportation qu’en ce qui concerne la demande interne. Tous les arguments indiquant une nette reprise en 2016 sont contrariés. La baisse historique des taux, la faiblesse des prix du pétrole et des matières premières ou encore la hausse du dollar par rapport à l’euro ne parviennent  pas à redynamiser la demande en zone euro. Du coup beaucoup reportent leurs espoirs sur une nouvelle phase de politique accommodante de la banque centrale européenne. Une banque centrale très s’inquiète de la quasi-absence d’inflation qui témoigne du déséquilibre de l’offre  par rapport à la demande donc aussi de l’atonie de la croissance. La a banque centrale pourrait décider de nouveaux  abaissements des taux et d’un programme plus conséquent de rachat d’actifs. Pas sûr cependant que cela soit suffisant car c’est la même politique accommodante qui est pratiquée par nombre de banques centrales (États-Unis excepté  pour l’instant !).L’indice PMI composite calculé par Markit, qui intègre le secteur manufacturier et celui des services, est tombé à un plus bas de onze mois à 53,5 contre 54,3 en décembre et 54,2 attendu par le consensus des économistes. S’il se maintient, ce niveau laisse prévoir une croissance du produit intérieur brut de l’ordre de 0,3%-0,4% sur le trimestre en cours, a indiqué Rob Dobla croissance tasse son. L’indice PMI du secteur des services est tombé à un plus bas d’un an à 53,6 contre 54,2 en décembre qui correspondait aussi aux anticipations des économistes interrogés par Reuters. Celui du secteur manufacturier a reculé à 52,3, au plus bas depuis octobre, après 53,2 le mois précédent et 53, coup ses opposantsoup 0 attendu par le consensus des économistes. Plus inquiétant encore Le sous-indice des entrées de commandes à l’export est notamment en recul, à 52,3 contre 53,2 le mois précédent, malgré la faiblesse de l’euro.

0 Réponses à “Zone euro : la croissance se tasse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol