Sarkozy : la double chute

Sarkozy : la double chute

.La chute de Sarkozy génère de plus en plus d’inquiétude chez les républicains. Non seulement l’ancien président de la publique voit sa cote de popularité s’effondrer dans l’opinion publique au profit d’Alain Juppé mais en plus il voit sa crédibilité mise en cause au sein de son propre parti. Pas étonnant si nombre de responsables de ce parti y compris d’anciens ministres prennent  de plus en plus leurs distances avec une ligne politique identitaire trop réductrice de ce que représente réellement la droite classique. À cela s’ajoute évidemment le phénomène d’usure de Sarkozy qui- comme Hollande- souffre de son ancien bilan comme chef de l’État. En l’espace de deux semaines, le patron des Républicains (LR) a perdu des points dans plusieurs sondages. Dernier en date, le baromètre Ipsos paru lundi soir sur le site du Point le voit chuter de neuf points par rapport à celui de novembre (il n’y en avait pas eu en décembre). Seuls 23% des Français ont une opinion favorable de lui selon cette étude, loin derrière Alain Juppé (60%) et François Fillon (39%). Dans un autre baromètre paru la semaine dernière dans Les Echos, Nicolas Sarkozy perd 15 points de popularité chez les sympathisants LR, tandis qu’un sondage IFOP pour Le Figaro de lundi ne lui donne que 29% d’intentions de vote à la primaire derrière Alain Juppé (38%). Lundi matin, Hervé Mariton a tout simplement estimé que Nicolas Sarkozy n’était plus en position de se présenter à la primaire de droite. « J’ai cru en Sarkozy, mais il m’a déçu. J’ai du respect pour lui mais il faut des hommes neufs », a expliqué sur France 2 l’élu de la Drôme, candidat à l’investiture.

0 Réponses à “Sarkozy : la double chute”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol