• Accueil
  • > politique
  • > Sondage popularité : Hollande et Sarkozy s’écroulent, pourquoi ?

Sondage popularité : Hollande et Sarkozy s’écroulent, pourquoi ?

nt,

 

Les effets post-attentas  s’estompant de plus en plus vite Hollande s’écroule à nouveau dans les sondages de popularité pour retomber à 29 %, au même niveau que Sarkozy qui plonge encore davantage (sondages IFOP pour Le Point). À comparer évidemment aux 60 % de Juppé ! C’est la confirmation d’autres sondages qui montrent que les Français ne veulent surtout pas d’une réédition de l’affrontement des présidentielles de 2012. 75 % des Français ne souhaitent d’ailleurs ni la présence de Hollande ni la présence de Sarkozy en 2017. En cause surtout le bilan pitoyable de leur politique en matière de chômage (1 million de chômeurs en plus pendant le quinquennat de Sarkozy et 700 000 supplémentaires avec Hollande). Ce qui est sanctionné la c’est surtout l’insoutenable décalage entre le verbe et l’action, entre l’intention et la pratique,  entre la promesse et les résultats. Les deux responsables ont perdu toute crédibilité dans l’opinion publique et sont même attaqués dans leur propre camp comme en témoigne les critiques récurrentes à l’intérieur de leurs partis respectifs. Le discrédit est-elle qu’en cas de qualification de l’un comme de l’autre pour le second tour de 2017 qu’ils pourraient créer des conditions d’une victoire de Marine Le Pen au second tour. Conscients de cela les Français soutiennent surtout celui qui a les meilleures chances de battre nettement Marine le Pen  à savoir :  Alain Juppé. Pas forcément un vote d’adhésion enthousiaste mais un vote d’opportunité pour d’une part rejeter Hollande et Sarkozy, d’autre part pour empêcher l’aventure avec Marine le Pen. Le chef de l’Etat, qui avait bénéficié d’un rebond de 17 points dans le baromètre de fin novembre, après les attentats de Paris et de Saint-Denis, retombe donc à 29% de bonnes opinions. La baisse est plus rapide qu’après l’épisode Charlie il y a un an, comme si « le train-train ordinaire de la politique reprenait plus vite ses droits », souligne Le Point. François Hollande baisse chez les sympathisants de toutes les familles politiques, passant de 80 à 67% de bonnes opinions au Parti socialiste, de 24 à 11% chez les Républicains, de 44 à 31% au Front de gauche. Le Premier ministre Manuel Valls suit la même pente et perd tout le capital post-attentat : 39% de bonnes opinions, soit 8 points de moins. Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, passe de la 11e à la 23e place du baromètre et se situe désormais à 29% de bonnes opinions, à égalité avec François Hollande. Le chef des Républicains dégringole de 18 points auprès des sympathisants LR (62%) et rétrograde ainsi de la première à la quatrième place, derrière Alain Juppé (76 %, + 7 points), Christine Lagarde (67 %, + 2 points) et François Fillon (63 %,- 1 point).

0 Réponses à “Sondage popularité : Hollande et Sarkozy s’écroulent, pourquoi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol