Hollande : les vœux d’un curé de campagne

Hollande : les vœux d’un curé de campagne

 

Hollande s’apprêtait pour ses vœux à surfer encore sur la vague de l’émotion nationale  suscitée par les attentats de novembre. Une large place sera donc faite aux préoccupations relatives à la lutte contre le terrorisme tant en France que sur les théâtres de guerre. Sur cette problématique Hollande sait  qu’il est suivi largement par l’opinion et il saura  jouer de cette contradiction entre l’avis  des Français et la posture protestataire des indignés professionnels y compris du parti socialiste.  un second volet devrait être inévitablement abordé à savoir la situation économique et sociale. De ce point de vue l’exercice sera beaucoup plus périlleux car la France est toujours engluée dans la croissance molle, plus maolle encore que celle de la zone euro et l’inversion  du chômage relève de la chimère. Pire les dernières prévisions du FMI laissent entendre que l’année 2016 risque d’être décevante sur le plan économique, du coup même la prévision de 1, 4 % de croissance n’est pas certaine pour la France en 2016. Dès leur une heure lui restera plus que la recette de la formation des chômeurs pour influencer les statistiques officielles du pôle emploi. Un sondage vient de démontrer que la question de l’emploi apparaît comme la préoccupation prioritaire des Français est la seule proposition de formation des chômeurs n’apparaîtra sans doute pas suffisante pour assurer l’opinion dans ce domaine. Hollande risque donc sur cette question essentielle de faire preuve de sobriété contrainte sans doute là aussi comme pour le terrorisme en sollicitant davantage d’union de la part des différents acteurs politiques économiques et sociaux.  Bien entends il aura aussi à cœur de souligner  a ses yeux une victoire internationale : celle obtenue dans le cadre COP  21 sur le climat. Une thématique qui vient malheureusement en dernière position dans les préoccupations des Français. Hollande va donc choisir une tonalité œcuménique mais une tonalité de curé de campagne très éloignée sur le fond comme sur la forme de l’envolée gaullienne. François Hollande devrait tenter de rester dans l’esprit du discours prononcé à Versailles après les attentats. La déchéance de nationalité, qui consterne jusqu’à ses plus proches amis, il l’évoquera bien sûr. Mais attention, il s’adresse aux Français, pas aux parlementaires. L’opinion publique contre les élus, c’est le hiatus qu’on se plaît à souligner à l’Elysée, sondages à l’appui. Et ces mêmes sondages voient le regain de popularité présidentiel s’essouffler. Les députés PS espèrent que François Hollande va trouver les mots pour couper court à la polémique sur la déchéance de nationalité  Sur le plan économique, François Hollande va préciser le plan chômage annoncé après les régionales : apprentissage, formation des chômeurs, il pourrait fixer un chiffre de 200.000 à 300.000 demandeurs d’emploi concernés en 2016. Mais pas question d’ouvrir la boîte à outils, ça, ce sera le travail du gouvernement. Les annonces concrètes viendront plus tard, lors des vœux présidentiels aux acteurs économiques mi-janvier. Bref pas vraiment de quoi s’envoler à travers des vœux qu’on peut prévoir assez convenus et ennuyeux.

0 Réponses à “Hollande : les vœux d’un curé de campagne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol