Syrie : engagement timide de l’Allemagne

Syrie : engagement timide de l’Allemagne

 

 

 

L’Allemagne qui se tient à écart des conflits militaires impliquant l’Europe a cette fois décidé de s’engager en Syrie… mais timidement. La preuve elle fournira des avions mais ne participera pas aux frappes. Une posture qui donne des raisons à ceux qui pensent que l’Europe est défaillante dans de nombreux domaines stratégiques et que cette fragilité pourrait mettre son existence en cause. Une occasion manquée pour l’Europe de prouver aux septiques l’intérêt de l’union européenne. Les députés du Bundestag ont approuvé vendredi à une large majorité une participation de l’Allemagne à la coalition militaire en lutte contre l’Etat islamique (EI) en Syrie. L’Allemagne a prévu de déployer six avions de reconnaissance Tornado, une frégate d’assistance à la sécurité du porte-avions français Charles-de-Gaulle, un appareil de ravitaillement et 1.200 personnels militaires. L’Allemagne ne participera pas aux frappes aériennes menées par la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Russie en Syrie.

 

0 Réponses à “Syrie : engagement timide de l’Allemagne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol