SNCM : reprise par Patrick Rocca et plus de 600 suppression d’emplois

 

 

 

Le tribunal de commerce de Marseille a enfin mis fin au feuilleton SNCM en acceptant la reprise par Patrick Rocca mais il y aura bien entendu de la casse sociales : plus de 600 emplois supprimés sur 1500. Il faut cependant s’attendre à des réactions radicales des syndicats avec une grève à partir de samedi.  Cette offre prévoit la création d’une « compagnie maritime méditerranéenne neutre », baptisée MCM, qui s’appuie sur les fonds propres du groupe de Patrick Rocca, lequel a réalisé un chiffre d’affaires de 81 millions d’euros en 2014 et présente une centaine de millions d’actifs immobiliers. Son plan, qui maintient l’équipe dirigeante de la SNCM et fait entrer les salariés au capital à hauteur de 10%, prévoit la reprise de 873 salariés, dont 612 navigants, et de 144 CDD. Trois autres candidats étaient en lice pour la reprise de la compagnie maritime placée en redressement judiciaire le 28 novembre 2014 : l’armateur de droit mexicain Baja ferries, le consortium d’entreprises Corsica Maritima et l’ancien président du port de Marseille Christian Garin, associé à la société de transport maritime grecque Arista. Face aux « incertitudes » qui entourent notamment les modalités du plan social qui doit frapper la future compagnie, les salariés ont déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui doit débuter samedi matin.

0 Réponses à “SNCM : reprise par Patrick Rocca et plus de 600 suppression d’emplois”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol