« Expulser les imams radicalisés »(Valls)

« Expulser les imams radicalisés »(Valls)

Valls réclament maintenant l’exclusion des imams radicalisés et la déchéance de nationalité. On évalue à environ 1500 le nombre d’imams en France. ( fixes ou autres) Selon les données du ministère de l’intérieur français, les nationalités des imams en France

se répartissent de la façon suivante :

- 40% de marocains ;

- 24% d’algériens ;

- 6% de tunisiens ;

- 15% de turcs ;

- 9% de français ;

- 6% d’origine africaine subsaharienne.

Selon cette même source, un tiers du total ne parle pas le français. Bien entendu le fait d’être étranger ou de ne pas parler le français ne permet pas de qualifier ces imams de radicaux. Pour autant on peut s’interroger sur l’extrême faiblesse du nombre de Français parmi ces imams. Par contre la déchéance de nationalité qu’évoque aussi Valls n’est pas possible en l’état actuel du droit puisque seulement applicable à ce qui dispose de la double nationalité. Au-delà des mots Valls devra donc concrétiser ses intentions en actes.  Le premier ministre Manuel Valls a en effet affirmé samedi lors d’une interview chez nos confrères de TF1 qu’il fallait « expulser tous ces imams radicalisés » et « déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu’est l’âme française », au lendemain des attentats extrêmement meurtriers de Paris. Il faut faire « vivre nos valeurs. Nous devons anéantir les ennemis de la République, expulser tous ces imams radicalisés, comme nous le faisons, déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu’est l’âme française et nous le faisons également », a déclaré Manuel Valls sur le plateau du 20 heures de TF1.
« Il n’y aura pas un moment de répit pour ceux qui s’attaquent aux valeurs de la République. Donc cette action, nous allons la poursuivre encore une fois avec les moyens de l’État, de l’état de droit », a-t-il ajouté, jugeant que « c’est l’unité et le rassemblement (des Français) qui est notre bouclier face à cette guerre qui nous a été déclarée ». Interrogé sur la proposition de Laurent Wauquiez, secrétaire général des Républicains, de placer dans des « centres d’internement antiterroristes »  les personnes fichées pour terrorisme, le Premier ministre n’a pas répondu directement mais s’est dit « ouvert à toutes les propositions ». « Je suis prêt à examiner toutes les solutions qui sont réalistes, conformes au droit, à nos valeurs et surtout qui soient efficaces », a-t-il dit. Notant qu’ »il y a plus de 10.000 personnes qui sont sous cette fiche S » pour radicalisation, Manuel Valls a indiqué que la loi sur le renseignement récemment votée permettrait de suivre les éléments « les plus problématiques ».

 

0 Réponses à “« Expulser les imams radicalisés »(Valls)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol