• Accueil
  • > politique
  • > Attentats: « répliquer coup pour coup à l’Ei » ( Valls)

Attentats: « répliquer coup pour coup à l’Ei » ( Valls)

Attentats   »répliquer coup pour coup à l’Ei » (Valls) »

C’est la promesse de Valls : répliquer coup pour coup à l’état islamique, aussi  à l’intérieur qu’à l’extérieur une promesse bien ambitieuse et même un peu vaine. D’abord parce que les frappes contre l’État islamique en Irak et en Syrie de la part de la France sont relativement symboliques (même pas quelques dizaines)  tandis que celle de la Russie ou des États-Unis se comptent par milliers. En ce qui concerne le risque intérieur encore faudrait-il donner un contenu plus concret et plus opératoire en matière de renseignement et de lutte contre les terroristes. La situation de guerre qu’évoque Hollande justifierait bien autre chose que le contenu actuel de l’État d’urgence. Même un état d’urgence prolongée dans le temps notamment pour couvrir la conférence internationale sur le climat et les élections régionales. Manuel Valls, promet cependant de répliquer « coup pour coup » aux attaques de l’Etat islamique. Mais on perçoit mal pour l’instant la nature de cette réplique même si Le Premier ministre a prévenu que « d’autres répliques » pourraient survenir après les attaques qui ont fait au moins 129 morts, « La COP21, ce grand rendez-vous climat qui fait et qui fera de Paris de nouveau la capitale du monde se tiendra parce que c’est un rendez-vous essentiel pour l’humanité », a-t-il déclaré au journal de 20 heures de TF1.  Une centaine de chefs d’Etat et 195 délégations sont attendus au Bourget, près de Paris, pour cette conférence prévue du 30 novembre au 11 décembre. Quant aux élections régionales des 6 et 13 décembre, elles se tiendront « bien sûr », a-t-il aussi précisé. Annuler ce scrutin, « ça serait donner raison aux terroristes. »  Faisant écho à François Hollande, qui a parlé d’une France « en guerre », Manuel Valls a précisé que le gouvernement demanderait au Parlement la permission de poursuivre les frappes contre l’Etat islamique en Syrie. « Nous allons poursuivre dans les jours qui viennent cette action avec la volonté de toucher, d’anéantir Daech », a-t-il prévenu. « Nous répondrons au même niveau de cette attaque (…) et nous gagnerons cette guerre. » Un objectif nécessaire, une ambition louable mais qui permet cependant utopiques compte tenu des moyens actuels déployés.

C’est la promesse de Valls : répliquer coup pour coup à l’état islamique, aussi  à l’intérieur qu’à l’extérieur une promesse bien ambitieuse et même un peu vaine. D’abord parce que les frappes contre l’État islamique en Irak et en Syrie de la part de la France sont relativement symboliques (même pas quelques dizaines)  tandis que celle de la Russie ou des États-Unis se comptent par milliers. En ce qui concerne le risque intérieur encore faudrait-il donner un contenu plus concret et plus opératoire en matière de renseignement et de lutte contre les terroristes. La situation de guerre qu’évoque Hollande justifierait bien autre chose que le contenu actuel de l’État d’urgence. Même un état d’urgence prolongée dans le temps notamment pour couvrir la conférence internationale sur le climat et les élections régionales. Manuel Valls, promet cependant de répliquer « coup pour coup » aux attaques de l’Etat islamique. Mais on perçoit mal pour l’instant la nature de cette réplique même si Le Premier ministre a prévenu que « d’autres répliques » pourraient survenir après les attaques qui ont fait au moins 129 morts, « La COP21, ce grand rendez-vous climat qui fait et qui fera de Paris de nouveau la capitale du monde se tiendra parce que c’est un rendez-vous essentiel pour l’humanité », a-t-il déclaré au journal de 20 heures de TF1.  Une centaine de chefs d’Etat et 195 délégations sont attendus au Bourget, près de Paris, pour cette conférence prévue du 30 novembre au 11 décembre. Quant aux élections régionales des 6 et 13 décembre, elles se tiendront « bien sûr », a-t-il aussi précisé. Annuler ce scrutin, « ça serait donner raison aux terroristes. »  Faisant écho à François Hollande, qui a parlé d’une France « en guerre », Manuel Valls a précisé que le gouvernement demanderait au Parlement la permission de poursuivre les frappes contre l’Etat islamique en Syrie. « Nous allons poursuivre dans les jours qui viennent cette action avec la volonté de toucher, d’anéantir Daech », a-t-il prévenu. « Nous répondrons au même niveau de cette attaque (…) et nous gagnerons cette guerre. » Un objectif nécessaire, une ambition louable mais qui permet cependant utopiques compte tenu des moyens actuels déployés.

0 Réponses à “Attentats: « répliquer coup pour coup à l’Ei » ( Valls)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol