Fusion : CSG-IR: proposition d’Ayrault enterrée par Valls

 

Fusion : CSG-IR: proposition d’Ayrault enterrée par Valls

 

C’est très poliment que Vals a enterré la proposition d’Ayrault. Proposition d’un « impôt citoyen » qui aurait fusionné CSG et IR pour imposer tous les revenus. Valls a enfin compris que le lien citoyenneté –impôt était assez surréaliste (surtout qu’en fait tous les Français payent déjà des impôts ( TVA, impôts locaux etc.). Sas doute auusi pouvait-on se demander pourquoi Ayrault  n’avait pas mis en œuvre sa proposition alors qu’il était Premier ministre ! Enfin une grande réforme fiscale qui peut se concevoir en début de mandat devient impossible à réaliser maintenant surtout avec une auusi faible popularité de l’exécutif.  Sans parler du véritable ras-le-bol fiscal ! Il y a un mois, Michel Sapin avait trouvé l’idée «intéressante» mais «complexe». Ce dimanche, Manuel Valls a employé la même méthode pour commenter la proposition de son prédécesseur Jean-Marc Ayrault de remplacer l’impôt sur le revenu et la CSG par un impôt citoyen sur le revenu. «C’est une belle idée, mais je ne suis pas sûr que les Français lient automatiquement l’impôt et la citoyenneté», a-t-il déclaré sur iTélé et Europe 1. Refuser, mais sans froisser. C’est pourquoi l’amendement sera «examiné de la manière la plus précise possible» dans le débat sur le budget 2016 à partir de jeudi à l’Assemblée nationale. Sans le dire, le chef du gouvernement a donc fermé la porte à cette réforme que François Hollande avait lui aussi enterrée en 2014. Et appelle donc les parlementaires à en faire de même la semaine prochaine. «Je souhaite que la gauche s’identifie pleinement à la maîtrise de la fiscalité et à la baisse de l’impôt» a-t-il ajouté, reconnaissant que «les Français depuis plusieurs années sont à cran vis-à-vis de l’impôt». Sauf qu’il s’agit également, à un an et demi de l’élection présidentielle de 2017, de ménager le camp de la gauche. Et si l’on en croit Le Journal du Dimanche, cette mesure serait largement soutenue au sein de la gauche. «Cet amendement correspond au souhait d’une majorité du groupe de poursuivre le chantier des réformes et de donner des signaux à la gauche sans compliquer la tâche de l’exécutif», affirme Jean-Marc Ayrault. C’est pourquoi le président de la République lui-même se serait finalement laissé convaincre de lancer une réforme fiscale. Les services de Bercy seraient en train de plancher sur l’idée de l’ancien premier ministre qui sera reçu prochainement par Manuel Valls. «Les Français demandent plus que jamais de la clarté en matière fiscale et ils ont raison», conclut-on dans l’entourage de l’actuel chef du gouvernement.

0 Réponses à “Fusion : CSG-IR: proposition d’Ayrault enterrée par Valls”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol